Accueil > Gironde > Haute-Gironde > Virsac

Virsac

Important lieu de passage de tout temps, Virsac possède, au XVIIe siècle, un relais de poste, aujourd’hui une gare de péage sur l’autoroute "l’Aquitaine". Le village conserve plusieurs châteaux viticoles anciens et un prieuré d’origine médiévale.

Le site de Virsac, au nord du canton de Saint-André-de-Cubzac, est occupé dès l’époque gallo-romaine, comme l’atteste le matériel archéologique retrouvé sur place.

La paroisse se développe autour d’une commanderie templière, remplacée au XIIIe siècle par un prieuré. L’église, quant à elle, est construite au XIIe siècle.

À la fin du XVIe siècle, le château de Bois-Martin est signalé comme maison noble et relais de poste sur la route Paris-Bordeaux. Restauré après la Révolution, il possède une remarquable garenne.

Au XIXe siècle, les châtelains de Bonnefont, de Brezets, d’Aubry, d’Alesme de Meycourby et Sabourin ont une part importante dans la vie politique locale .

Virsac ne prend cependant son essor qu’au XXe siècle, grâce à sa situation stratégique sur le réseau routier. La commune est traversée par la route nationale 10, la départementale 937 et surtout l’autoroute. L’implantation du péage de l’autoroute A 10 sur la commune en 1974 et la mise en place d’une bretelle d’entrée et sortie à Barbezieux, à un kilomètre au sud, lui apportent des subventions sous forme de taxes et surtout une grande facilité de communication. Les maisons individuelles se multiplient en respectant la nature.

Par ailleurs, Virsac voit naître le 30 octobre 1902 un enfant devenu célèbre, Jean Lavidalie. Ce dernier est mécanicien navigant pour Jean Mermoz qu’il aide à préparer la traversée de l’Atlantique sud. Chevalier de la Légion d’honneur, il disparait en mer le 7 décembre 1936, à bord de La Croix du Sud , avec Jean Mermoz et tout l’équipage. Des funérailles nationales sont célébrées à Paris le 30 décembre 1936.

Le territoire de la commune est coupé en deux par la gare de péage autoroutière. Sur ces deux parties reliées par des ponts, Virsac conserve sa vocation viticole avec une production de vins en AOC Bordeaux Supérieur.


Commune

  • Code postal : 33553
  • Nom des habitants : les Virsacais, Virsacaises
  • Superficie : 352 hectares
  • Population : 901 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    de l’anthroponyme romain Virsius.


Informations pratiques

Mairie de Virsac : 05.57.43.11.03

Office de tourisme du canton de Saint-André-de-Cubzac : 05.57.43.64.80


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

(1904-1912). Le Cubzaguais, RIS, BibTeX.

Office de tourisme du Cubzaguais (2000). Dis-moi, c’était comment le Cubzaguais il y a cent ans ?, RIS, BibTeX.

Edouard Guillon (1866). Les châteaux historiques et vinicoles de la Gironde, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Château Bois-Martin

    Le château de Bois-Martin est l’ancien relais de poste de Virsac. Il est situé à plus d’un kilomètre à l’est du bourg, au bord de la route principale.
    À (...)

    Gironde - Virsac
  • Château Naudonnet

    Domaine viticole, le château Naudonnet à Virsac est également connu, pour les amateurs de vin, sous le nom de château Julie. Ce changement de nom (...)

    Gironde - Virsac
  • Eglise Saint-Genès

    Entourée de son cimetière, l’église Saint-Genès de Virsac est un édifice roman très remanié et agrandi vers 1900, grâce à la générosité d’une (...)

    Gironde - Virsac

Partager cette visite