Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Villefranche-de-Lonchat

Villefranche-de-Lonchat

Villefranche-de-Lonchat est le chef-lieu d’un canton situé aux confins ouest de la Dordogne, entre Isle et Dordogne, à la frontière du bordelais.

L’occupation humaine du site remonte à la Préhistoire, on a ainsi retrouvé de nombreux silex. Le village primitif se situe au cœur d’un paysage vallonné, sur une hauteur entre les vallées de la Dordogne et de L’Isle.

La paroisse Sancta Maria de Lopchac semble être créée au XIe siècle, puis donnée en 1117 à l’abbaye de La Sauve, qui fonde un prieuré en y joignant l’église voisine de Saint-Hilaire de Minzac en 1121. Le prieuré est démoli pendant les guerres anglaises, mais existe virtuellement jusqu’à la Révolution.

Très tôt un fief seigneurial existe près de l’église, sans doute le château de Mondésir. La bastide est fondée à quatre cents mètres du village primitif, vers 1284, par Jean de Grailly, sénéchal d’Aquitaine, pour le compte du roi Édouard Ier. En 1305, les habitants demandent au roi-duc l’autorisation de construire des remparts, une maison de ville et une chapelle, ainsi qu’une halle.

Dans le même temps, le château est édifié à l’extrémité est de la ville, entouré de larges fossés creusés dans le roc calcaire, dont la pierre extraite sert à son édification. Une partie de ce château existe toujours mais le donjon de quatre étages, carré avec quatre tours rondes dans les angles, qui est en mauvais état, est démoli pendant la Révolution, et les fossés sont comblés. Villefranche est érigée en châtellenie composée des deux paroisses de Loupchac et de Minzac. Son sort est désormais lié à la châtellenie voisine de Puynormand pendant trois siècles.

Les paroisses appartiennent au roi de France Philippe le Bel de 1293 à 1303 puis aux rois anglais, qui les cèdent en 1327 à Bérard Ier d’Albret.

Le comte de Gurson use de son droit de prélation et de retrait féodal pour acquérir la baronnie de Villefranche en 1645. Son sort est désormais lié à celui de Gurson. Villefranche devient ainsi le chef-lieu du Pays de Gurson. C’est à Villefranche, dépendant du consistoire de Montcaret, que se réunissent en août 1615 les principaux seigneurs protestants qui déclenchent la guerre de Rohan. Le 3 mars 1628, les habitants de Villefranche et de Minzac sont punis par Richelieu pour s’être ralliés au parti huguenot.

Pendant la Révolution, le 14 février 1790, Villefranche devient chef-lieu de canton comprenant Montpeyroux, Carsac, Saint-Martin, Saint-Vivien, Minzac et Saint-Cloud.

Le 22 août 1795, le canton de courte durée de Saint-Méard disparaissant, celui de Villefranche se maintient avec Montpeyroux, Carsac, Saint-Martin, Saint-Géraud, Saint-Rémy, Saint-Méard et Minzac. Lors de la formation des communes, Villefranche se voit attribuer l’enclave de Moulin-Neuf enlevée à la paroisse de Pizou, situation qui dure jusqu’en 1835.

Actuellement, la commune développe ses infrastructures touristiques et dans la mairie est notamment créé un musée des Arts et Traditions populaires. De beaux paysages et une histoire riche donnent à Villefranche-de-Lonchat et sa région, un charme particulier.


Commune

  • Nom des habitants : Villefranchois, Villefranchoises
  • Superficie : 1498 hectares
  • Population : 849 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    la Lidoire

  • Origine du nom et description du blason :

    À l’origine se trouve une villa romaine appartenant à un nommé Lupius, qui donne son nom au lieu. De Loupiac, le nom de la ville évolue en Lopchac, Lopchat, Louchap et Longchapt modifié en Lonchat en 1953. Le mot « Villefranche » date de la formation de la bastide (vers 1284). Le blason de la ville est « de gueules à trois léopards d’or ». C’est le sceau de la bastide concédée par le roi Édouard Ier lors de la fondation. Ce sont les armes des Plantagenêts.


Informations pratiques

Tél. mairie : 05.53.80.77.25

mairie.villefranche-de-lonchat@wanadoo.fr

http://www.pays-de-bergerac.com/mairie/villefranche-lonchat/index.asp/

Office de tourisme de Montaigne-Gurson-La Force, Le Bourg 24230 Saint-Vivien

Tél. : 06.15.11.84.57

http://www.pays-de-bergerac.com/assos/si-montaigne-gurson/index.asp

http://tourisme-montaigne.jimdo.com/


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

(2005). Histoire et chroniques du Pays de Gurson, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite