Accueil > Landes > Adour Chalosse > Vicq-d’Auribat

Vicq-d’Auribat

Occupée depuis la nuit des temps, la commune de Vicq-d’Auribat est encore aujourd’hui un village prospère.

Vicq-d’Auribat est occupé dès le premier âge du fer, comme en témoigne un tumulus de cette époque découvert au champ Pouydelane à la fin du XIXe siècle. Haut de 1, 50 mètre et d’un diamètre de 22 mètres, cet amas de terre contient une urne cinéraire, des charbons, de la terre brûlée et des ossements calcinés. Il s’agit probablement d’une tombe.

Vinq-d’Auribat connaît des affrontements successifs. Après avoir connu le passage des Romains puis des Wisigoths, il fait face à l’occupation anglaise dès le XIe siècle. La guerre de Cent Ans déchire ensuite la France, entre le XIVe siècle et le XVe siècle. Frontière entre les deux camps, les Landes deviennent le lieu de fréquentes batailles. Les guerres de Religion succèdent à ce conflit. Une fois de plus, la Chalosse sert de frontière : les protestants présents dans le Béarn et les catholiques établis plus au Nord.

Ce n’est qu’aux XVIIe et XVIIIe siècles que les Landes connaissent le calme et la prospérité. Avec la Révolution, les terres des nobles sont vendues comme biens nationaux et les divisions administratives du département et de la commune apparaissent. En 1900, la commune se nomme encore Vicq-de-l’Adour. Ce n’est qu’en 1922 qu’elle prend son nom actuel.

Le XIXe siècle est marqué par le développement de l’agriculture : principalement le seigle et les produits résineux. En 1922, le dernier descendant de la famille Pussacq-Maurian, présente dans la commune depuis 1309, obtient d’ailleurs une prime d’honneur d’ordre régional pour la qualité de son exploitation. Vicq-d’Auribat se souvient de l’année 1952 comme de celle d’une inondation importante. 150 hectares sont submergés.

Aujourd’hui, on peut visiter la remarquable église de Vicq-d’Auribat flanquée d’une imposante tour carrée ou parcourir les sentiers de randonnées de la vallée de l’Adour.


Commune

  • Nom des habitants : Vicquois, Vicquoises
  • Superficie : 420 hectares
  • Population : 256 habitants (2009)
  • Cours d'eau :

    l’Adour

  • Origine du nom et description du blason :

    Vicq viendrait du latin vicus qui signifie « village ». Auribat peut désigner « le secteur des rives de l’Adour ». Il peut aussi signifier « vallée d’or », car cette région est réputée pour avoir recélé de l’or à l’époque de l’occupation romaine.


Informations pratiques

Mairie de Vicq-d’Auribat : 05.58.98.94.25

Office de tourisme de Montfort-en-Chalosse : 05.58.98.58.50


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

David Chabas (1970). Villes et villages des Landes, RIS, BibTeX.

Bénédicte Boyrie-Fénié (2005). Dictionnaire toponymique des communes, Landes et bas-Adour, RIS, BibTeX.

Bénédicte Boyrie-Fénié (1995). Carte archéologique de la Gaule, Landes, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite