Accueil > Lot-et-Garonne > Albret > Vianne

Vianne

Vianne, située au cœur du Pays d’Albret, dans le canton de Lavardac, est une ancienne bastide lot-et-garonnaise dont les enceintes sont remarquablement bien conservées, ce qui en fait une sorte de témoin des villes fortifiées d’autrefois.

La première occupation du site remonte pourtant à des temps plus anciens, puisque l’on a retrouvé plusieurs tombes, ou tumuli, sur son territoire. Il existe 2 tumuli sur la commune de Calezun rattachée à Vianne, dont l’origine est incertaine : avant JC (ligures ?) ou après JC (opidum romain).

C’est grâce à un acte de paréage signé entre Jourdain de l’Isle et Jehan de Grailly, représentant d’Édouard Ier, roi d’Angleterre et duc d’Aquitaine, que la bastide de Vianne est fondée.

Les premières fortifications de la « villa nova » ou ville neuve ont été dressées au début du XIVe siècle, quelques dizaines d’années avant le début de la guerre de Cent Ans. Elles ont d’ailleurs été remarquablement conservées, de même que le plan régulier caractéristique des bastides du Sud-Ouest.

Dès 1295 et jusqu’à la fin de la guerre de 100 ans, Vianne ne cessera de basculer alternativement entre les mains des Anglais et des Français, chacun laissant à chaque fois la population exsangue. En juillet 1562, pendant les guerres de Religion, Monluc défait les troupes huguenotes : 500 protestants y sont massacrés.

La rivière Baïse, utilisée pour le transport des marchandises, a été aménagée au fil du temps. Au XVIIe siècle existait une « payssière » ou « passelis ». Il s’agissait d’un étranglement aménagé pour le passage des bateaux en face du moulin, à l’opposé de son barrage de retenue. Cependant, jusqu’à Henri IV, la navigation ne resta permise qu’à de petites embarcations en raison de la forte dénivellation dans le passelis qui déterminait un courant violent. La navigation s’est améliorée grâce à Sully : une écluse fut réalisée avec des poutres de bois qu’il fallait superposer jusqu’à obtenir un mur capable de retenir l’eau. Ce n’est qu’en 1850 que l’on songera à réaliser une écluse digne de ce nom et revoir sa dimension qui est celle d’aujourd’hui.

En 1904 fut créé un cercle hippique où l’on menait grand train ; il durera jusqu’en 1939. Animé par la bourgeoisie locale, dont Marcel Prévost, écrivain et académicien de renom qui partageait sa vie entre Vianne et Paris, il fut créé sous l’impulsion de Monsieur Pierre Muron. La piste de 1300m était absolument plate, avec une ligne droite de 450m, à l’arrivée. On courait à Vianne le dernier dimanche de juillet, à l’occasion de la fête locale, et le dernier dimanche de septembre, pour la rentrée hippique dans le Sud-Ouest. Il y avait alors 7 trains par jour, pour acheminer spectateurs et chevaux, dont certains venaient depuis la capitale, et qui tous s’arrêtaient en face de l’hippodrome, à la barrière du « piqué ».

En 1919, une verrerie fut créée à Vianne. Au plus fort de son activité, elle emploiera jusqu’à 900 personnes. À présent, des maîtres verriers perpétuent la tradition ancestrale du verre soufflé et montrent leur talent lors de visites organisées tout au long de l’année. Un petit musée représente le processus de fabrication du verre et la technique particulière du « de Vianne ».


Commune

  • Nom des habitants : Viannais, Viannaises
  • Superficie : 982 hectares
  • Population : 1140 habitants
  • Origine du nom et description du blason :

    La commune de Vianne doit son nom à l’une de ses fondatrices indirectes : Vianne de Gontaud-Biron, dédicataire de la bastide fondée par son neveu Jourdain de l’Isle en 1284.


Informations pratiques

Mairie de Vianne

Place des Marronniers

47230 VIANNE

Tel : 05.53.97.54.14

Horaires : Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h (sauf le mardi) et de 13h30 à 18H - 17 h le vendredi

Office du tourisme Pays d’Albret : 05.53.65.29.54

http://www.albret-tourisme.com/


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Chanoine Durengues Fonds Durengues, RIS, BibTeX.

Brieuc Fages (1995). Carte archéologique de la Gaule, le Lot-et-Garonne, RIS, BibTeX.

J.-B. Truaut (1851). Lavardac et ses environs, RIS, BibTeX.

Charles Higounet (1984). Vianne, une bastide fortifiée en Agenais, RIS, BibTeX.

Jean-Marie Burias (1969). Sites du Lot-et-Garonne, RIS, BibTeX.

Archives Municipales, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite