Accueil > Dordogne > Périgord Vert > Vendoire

Vendoire

La commune de Vendoire, dans le canton de Verteillac, se situe au nord-ouest du département de la Dordogne, à la frontière de l’Agoumois. Le territoire de la commune est traversé par la Lizonne.

L’occupation du site de Vendoire semble remonter à une période protohistorique, comme en témoigne la découverte, au XIXe siècle, de vestiges de murs et de deux bassins de brique, de mortier de tuileau et de chaux.

La commune de Vendoire se situe non loin de l’Angoumois, comme le rappelle la façade à arcatures de son église romane, d’architecture charentaise. Dès la formation du village au Moyen Âge, Vendoire témoigne d’une situation frontalière, donc défensive, importante.

Le bourg accueille un prieuré bénédictin qui dépend de Brantôme, le prieuré de Bourzac, ainsi qu’un édifice fortifié, cité comme « castellum Bordacum » dès 1100, puis « castrum de Borziaco » au XIIIe siècle.

Le château de Bourzac devient chef-lieu de châtellenie en 1365 mais ses seigneurs, les Raymond, relèvent alors de l’Angoumois et non du Périgord. Le titre de chef-lieu revient plus tard au bourg de Vendoire avec la construction du nouveau château de Bourzac, à la fin du XVIIe siècle.

Il ne reste aujourd’hui plus trace du prieuré de Bourzac, mais la motte dite de Bourzac avec ses fossés creusés par les eaux de la Lizonne et le château de Vendoire, aujourd’hui propriété privée, témoignent de l’importance historique de ce site aux limites du Périgord.

Il existe à Vendoire un site remarquable : le site des Tourbières de Vendoire, qui constitue un "véritable ilot de nature au milieu des terres cultivées. Son aspect sauvage, la diversité de ses habitats et sa grande richesse entomologique en font un lieu original à fort intérêt patrimoniale".


Commune

  • Superficie : 1165 hectares
  • Population : 149 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    la Lizonne

  • Origine du nom et description du blason :

    Cité dès le XIIIe siècle, Venduira, puis Vendueyra (1365) et Vendoyra (1382), tire son étymologie d’un nom d’homme latin : Vindos , accolé à un suffixe locatif. Selon les hypothèses, c’est aussi de ce nom que provient celui du département de la Vendée, relativement proche.


Informations pratiques

Mairie de Vendoire : 05.53.91.05.00. Ouverture :les lundis et jeudis de 9h à 12h et le mercredi de 14h à 18h00.

http://www.cren-aquitaine.fr/patrimoine/fiches/fiche_vendoire.pdf


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Hervé Gaillard (1997). Carte archéologique de la Gaule, la Dordogne, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Château de Vendoire ou de Bourzac

    Le château de Vendoire, daté de la fin du XVIIe siècle, est bâti sur une terrasse proche de l’église, à l’emplacement d’un premier château, dit de (...)

    Dordogne - Vendoire
  • Église Notre-Dame-de-l’Assomption

    L’église Notre-Dame-de-l’Assomption de Vendoire est bâtie au XIIe siècle selon un plan en croix latine à un vaisseau et une abside en hémicycle (...)

    Dordogne - Vendoire
  • Motte de Bourzac

    Au lieu-dit Bourzac, sur un talus artificiel de grande hauteur, s’élève dès le XIe siècle le fief des Raymond, seigneurs de Vendoire, qui dépend alors (...)

    Dordogne - Vendoire
  • Moulin de Mondot

    Constitué classiquement du moulin proprement dit, d’un atelier de fabrication, d’une grange et d’une étable, le moulin de Vendoire, situé au lieu-dit (...)

    Dordogne - Vendoire

Partager cette visite