Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Vélines

Vélines

Le site sur lequel s’est implanté la ville de Vélines est occupé depuis le Paléolithique. Ce chef-lieu de canton est à l’image de la région, colonisée par les Romains au cours des premiers siècles de notre ère.

Un certain nombre de lieux-dits ont conservé des traces la colonisation de la région par les Romains, comme en témoignent les vestiges d’une villa gallo-romaine, retrouvés au sud-est du bourg. En 1893 et 1958, la découverte d’urnes cinéraires ainsi que d’un fragment de statue à l’effigie de Jupiter-Ammon prouvent que les habitants ont adopté les pratiques religieuses de ces nouveaux occupants.

À l’époque médiévale, Vélines est une châtellenie soumise à la juridiction du seigneur de Montravel, qui a droit de haute et de basse justice sur ses terres. La présence du château de Sardy, ancienne ferme fortifiée du XIIIe siècle, montre que la localité est alors divisée en terres nobles.

En 1622, le siège de Montravel, ville rasée sur ordre de Louis XIII, amène la contrée à se réorganiser. Vélines devient alors un archiprêtré de trente paroisses. La révocation de l’édit de Nantes, en 1685, qui marque la fin de nombre de bastions protestants, entraîne un afflux de catholiques dans la région. L’église primitive du XIIe siècle est alors agrandie. À la Révolution, Vélines devient le chef-lieu du canton qui porte toujours son nom.

À l’heure actuelle, plusieurs domaines, témoins des périodes fastes du passé de la commune de Vélines, produisent du vin A. O. C., bénéficiant de l’appellation Côtes de Montravel.


Commune

  • Nom des habitants : Vélinois, Vélinoises
  • Superficie : 1047 hectares
  • Population : 1093 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    l’Estrop

  • Origine du nom et description du blason :

    Balinas est le premier nom attesté. Il se change en Belinas puis en Velinas. En 1342, il devient Velinis. Au XVIe siècle, le nom du village prend la forme que l’on connaît. Vélines fait référence à un lieu venté. Il vient de Velies qui signifie « vent, voile ». Le blason de Vélines représente saint Martin donnant l’aumône aux pauvres.


Informations pratiques

Mairie de Vélines : 05 53 27 50 19

Syndicat d’initiative de SAINT VIVIEN : 06 18 22 61 62


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Hervé Gaillard (1997). Carte archéologique de la Gaule, la Dordogne, RIS, BibTeX.

Guy Penaud (1996). Dictionnaire des châteaux du Périgord, RIS, BibTeX.

Jacques Reix (2006). Mémoire en image, Châteaux et Castelets en pays vigneron, RIS, BibTeX.

(1997). Itinéraires romans en Périgord, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite