Accueil > Dordogne > Périgord Vert > Saint-Aulaye > Usine et moulin de Saint-Aulaye

Usine et moulin de Saint-Aulaye

Saint-Aulaye compte plusieurs moulins : l’un a aujourd’hui totalement disparu et les deux autres sont réemployés au cours du temps.

Les moulins de Saint-Aulaye sont vendus comme biens nationaux à la Révolution avant de devenir, au début du XXe siècle, la propriété des Courcelle-Duvignaud.

Dans l’autre moulin, ancienne meunerie, madame Duvignaud décide de créer une usine hydroélectrique en 1895. Constatant le développement du chemin de fer, monsieur Rivière, un ami ingénieur, lui conseille d’utiliser les argiles de la région pour fabriquer des intérieurs de fours de locomotives. Ainsi, cette centrale électrique permet à Saint-Aulaye d’être un des premiers villages électrifiés de la région, dès 1895, avec quinze lampes publiques. En outre, cette usine de la Compagnie des Fours offre des emplois aux petits cultivateurs des environs.

Ce bâtiment de plan rectangulaire est édifié vers 1900, en barrage sur un bras de la Dronne.

Les deux moulins conservent encore des vestiges de leur machinerie, témoins de leurs anciennes fonctions.


Patrimoine


Informations pratiques

Le moulin ne se visite pas.


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Janine Faure (2001). Saint-Aulaye et son canton, RIS, BibTeX.


Partager cette visite