Accueil > Landes > Grandes Landes de Gascogne > Uchacq-et-Parentis

Uchacq-et-Parentis

Les vestiges retrouvés sur le site d’Uchacq-et-Parentis confère à la commune un patrimoine riche et varié qui permet de suivre son évolution à travers les siècles. Longtemps, la commune base son économie sur le système agropastoral, avant de connaître, comme toute la région des Landes, une expansion de l’exploitation des pins.

La découverte de flèches de l’époque néolithique et d’un collier en or celtibérien laisse deviner une occupation préhistorique sur le site d’Uchacq-et-Parentis.

Au lieu-dit Birbe, une nécropole datant de l’âge du fer, du mobilier divers et des céramiques ont également été mis au jour. Le site de Uchacq-et-Parentis faisait probablement partie d’un complexe économique caractérisé par un développement social et technique important dû à l’usage de la métallurgie du fer.

En 1133, une bastide est fondée au sein de la commune et regroupe les habitants autour de l’église Saint-Étienne.

L’histoire de la commune d’Uchacq-et-Parentis se base essentiellement sur son économie qui repose durant plusieurs siècles sur le système agropastoral caractéristique de la région landaise.

Ce modèle agricole commence à disparaître après la loi du 19 juin 1857 qui instaure la plantation de pins maritimes dans la région, et disparaît totalement après la Seconde Guerre mondiale.

Au XIXe siècle, à l’écart du village, est établi un airial, c’est-à-dire une clairière regroupant quelques maisons et leurs dépendances. Ce petit hameau, considéré comme un quartier du village, prend place au milieu de la verdure entre chênes et arbres fruitiers. Construit sur les rives de l’Estridon, il permet de drainer le plateau, rendant ainsi possible la fertilisation des sols.

L’église romane Saint-Étienne est d’ailleurs victime de la grande humidité de la lande et des problèmes de drainage qui nécessitent sa reconstruction en 1853, à l’écart de l’Estrigon qui l’inondait régulièrement depuis 1843.

Aujourd’hui, le village d’Uchacq-et-Parentis vit toujours principalement de l’agriculture et de la sylviculture, l’apiculture ayant aussi un rôle économique important.


Commune

  • Nom des habitants : Uchacquois, Uchacquoises
  • Superficie : 3858 hectares
  • Population : 632 habitants (2006)
  • Cours d'eau :

    l’Estrigon

  • Origine du nom et description du blason :

    Les communes landaises ayant pour terminaison phonétique - acq trouvent leur origine dans le mot latin aqua (« eau »). Uchacq se caractérise comme appartenant au pays des eaux et des sources.


Informations pratiques

Mairie d’Uchacq-et-Parentis : 05.58.75.46.46

Office du tourisme de Mont-de-Marsan : 05.58.05.87.37

http://www.tourisme-montdemarsan.fr/


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

David Chabas (1970). Villes et villages des Landes, RIS, BibTeX.

Bénédicte Boyrie-Fénié (1995). Carte archéologique de la Gaule, Landes, RIS, BibTeX.

Jean Bonnefous, Raoul Deloffre (2000). Églises, châteaux et fortifications des Landes méridionales du Moyen Âge à la Renaissance, RIS, BibTeX.

Albert Dauzat, Charles Rostaing (1978). Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Église Saint-Étienne d’Uchacq

    Au lieu-dit Uchacq, appartenant à la commune d’Uchacq-et-Parentis, se trouve l’église Saint-Etienne. Élevée au XIIe siècle, elle connaît une (...)

    Landes - Uchacq-et-Parentis
  • Église Saint-Laurent de Parentis

    L’église Saint-Laurent se trouve à Parentis-de-Marsan, un quartier d’Uchacq-et-Parentis situé au nord-est du village. Elle se caractérise par une (...)

    Landes - Uchacq-et-Parentis
  • Site préhistorique d’Uchacq-et-Parentis

    Le peuplement de la région landaise est attesté à des époques très reculées. Des vestiges préhistoriques sont ainsi retrouvés à divers endroits de (...)

    Landes - Uchacq-et-Parentis

Partager cette visite