Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Sarlat-la-Canéda > Hôtel Plamon > Trompe d’angle de l’hôtel Plamon

Trompe d’angle de l’hôtel Plamon

À l’angle de la rue des Consuls, à Sarlat, est construite une belle voûte en trompe de pierre. Elle appartient à l’ancien hôtel Plamon, aujourd’hui musée de Sarlat et du Périgord Noir.

La construction de cette trompe est due au marchand drapier Pierre Tapinois. Celui-ci acquiert l’hôtel Plamon en 1699. Il fait restaurer l’édifice et l’agrandit d’un pavillon supplémentaire (hôtel de Tapinois de Betou, n°6 rue des Consuls). Afin de le relier à la façade est (n°8 rue des Consuls), il fait édifier une trompe d’angle, dite « coquille de Montpellier ».

La trompe a à la fois une fonction ornementale et une fonction utilitaire. Elle permet aux carrosses de circuler dans les rues de la ville, de contourner facilement les angles des rues.

La voûte en trompe est surmontée d’un balcon fermé d’une grille en fer forgé. Bouchée à une période postérieure à celle de sa construction, elle a été restituée par l’architecte en chef des Monuments Historiques, Yves-Marie Froidevaux, suite à la création du secteur sauvegardé de Sarlat en 1962.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Karine Fernandez (2006). Sarlat, ville d’art et d’histoire, RIS, BibTeX.

Jean-Luc Aubardier (1998). Sarlat, RIS, BibTeX.


Partager cette visite