Accueil > Dordogne > Périgord Blanc > Saint-Laurent-des-Hommes > Église Saint-Laurent > Trois travées voûtées d’ogives dans l’église Saint-Laurent

Trois travées voûtées d’ogives dans l’église Saint-Laurent

L’église Saint-Laurent abrite trois travées d’ogives, un type de couvrement caractéristique de l’architecture gothique.

La travée désigne l’espace situé entre deux points d’appui. Une ogive forme un arc diagonal qui relie ces points en passant par la clef de voûte. C’est à ce point précis que se croisent deux ogives.

La dernière travée semble dater du XVIe siècle, période où l’église est rebâtie à la suite de différents conflits. La plus étroite d’entre elles compose le plafond. Les deux autres datent de la fin des années 1860 comme l’indiquent des inscriptions.

On constate également que l’aspect pierreux est dû au parement, en effet, là où celui-ci s’est effondré, on peut voir nettement les pierres du dessous qui constitue la réalité de la voûte.

Le voisinage d’éléments anciens avec d’autres éléments plus récents témoigne des nombreux remaniements de l’église de Saint-Laurent-des-Hommes.


Patrimoine

  • Propriétaire : Commune
  • Fonctions > Religieux
  • Types > Éléments remarquables > Voûte
  • Précisions sur la datation :

    Réalisation de la première voûte : XVIe siècle
    Restauration des deux autres voûtes : 1867


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Jean Pierre Neraudau (1985). Dictionnaire d’histoire de l’art, RIS, BibTeX.


Partager cette visite