Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Bergerac > Maison des consuls > Trois potences de fer sur la façade de la maison des consuls

Trois potences de fer sur la façade de la maison des consuls

La Maison des consuls, à Bergerac, grande bâtisse de marchands de deux étages sur un rez-de-chaussée ouvert sur de grandes arcatures, date du XIVe siècle. Sur sa façade postérieure, encadrant les fenêtres du deuxième étage, se trouvent trois potences de fer que la légende populaire a transformé en gibets.

Cette maison montre ainsi, à hauteur du linteau, trois potences munies d’un anneau pendu à une tige. C’est pour cette raison que naît la légende de la « maison des pendus ». En réalité, il ne s’agit pas de gibets, mais sans doute de montages permettant de soutenir une protection extérieure en bois contre le soleil.

La Maison des consuls est en réalité une maison qui conjugue commerces et habitations domestiques, grâce à sa disposition architecturale, typique des XIIIe et XIVe siècles.


Patrimoine


Informations pratiques

Ne se visite pas.


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Dessins de Jean-Louis Leclair, Textes de Jean-Philippe Brial Fontelive (2006). Bergerac de plume en plume. Parcours libres et chemins croisés, RIS, BibTeX.


Partager cette visite