Accueil > Lot-et-Garonne > Vallée du Lot > Trentels

Trentels

La commune de Trentels connaît une histoire ancienne et complexe. L’ensemble des maisons fortes, moulins, manoirs et châteaux qui se développent à proximité du Lot témoigne d’une occupation active au Moyen Âge.

L’occupation ancienne du territoire communal de Trentels s’explique par sa situation géographique et géologique. Il s’étend en partie dans la plaine, le long du cours du Lot, et en partie sur les coteaux dont le sol est riche en calcaire.

Les gisements de Laguiraudenque et de Cassegros attestent d’un premier peuplement datant de la Préhistoire. Les fouilles archéologiques ont aussi révélé une présence durant la Protohistoire et l’Antiquité. D’ailleurs, il existe toujours des traces gallo-romaines près de l’église et du château de Trentels.

Au Moyen Âge, le territoire se partage en trois paroisses. Il s’agit de Trentels et de Ladignac dans la vallée, et de Laval sur les hauteurs. Chacune d’entre elles est associée à une église mais celle de Laval a disparu. Des bourgs se développent autour de ces églises, sauf dans le cas de Ladignac où l’habitat est associé à la présence d’un barrage sur le Lot.

Le barrage de Lustrac, avec son moulin et son « fort », ou château de Lustrac, ont en effet contribué à l’installation d’un petit village sur la rive du Lot. De plus, la famille de Lustrac fait partie, avec les familles de Montpezat, Bajamont et Beauville, des quatre baronnies du comté agenais. Cette famille est très importante dans l’histoire de la communauté. Elle a défendu activement le camp français durant la guerre de Cent Ans et servi l’Église dans la répression du protestantisme pendant les guerres de Religion. Cette dévotion explique pourquoi les armes des Lustrac sont désormais associées à celles de la commune.

Le territoire de Trentels est agrandi à la Révolution par adjonction des terres de Penne-d’Agenais et la commune que l’on connaît est fondée en 1839. Aujourd’hui, son riche passé est mis en valeur, notamment depuis l’inscription du site de Lustrac en 1982.


Commune

  • Nom des habitants : Trentelois, Trenteloises
  • Superficie : 1947 hectares
  • Population : 846 habitants (2005)
  • Cours d'eau :

    Le Lot

  • Origine du nom et description du blason :

    Trentels est régi durant le Moyen Âge par la famille de Lustrac dont les armes sont les suivantes : « Écartelé : aux I et IV de gueules, à trois fiasces d’argent ; aux II et III d’azur, au lion couronné de même armé et lampassé de gueules ».


Informations pratiques

Mairie de Trentels : 05.53.41.60.72

Office de Tourisme Fumélois Lémance

Place Georges Escande 47500 Fumel

Tél. : 05 53 71 13 70

E-mail : otfl@cc-dufumelois.fr


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Chanoine Durengues Fonds Durengues, RIS, BibTeX.

Brieuc Fages (1995). Carte archéologique de la Gaule, le Lot-et-Garonne, RIS, BibTeX.

Valéry d’Amboise (1997). Dictionnaire d’Amboise, Aquitaine, RIS, BibTeX.

Site de la communauté de communes du Fumélois, RIS, BibTeX.

Société académique d’Agen (2006). Revue de l’Agenais, RIS, BibTeX.

Baron de Lustrac (1940). Généalogie de la famille de Lustrac (Guyenne et Gascogne), RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite