Accueil > Dordogne > Périgord Blanc > Mayac > Église Saint-Saturnin > Traces de peintures murales de l’église Saint-Saturnin

Traces de peintures murales de l’église Saint-Saturnin

L’église Saint-Saturnin de Mayac renferme des traces de peintures murales, courantes dans les églises romanes. Ici, la connaissance des blasons des familles nobles locales permet de les interpréter.

Ces peintures murales ont été mises à jour lors de la restauration de l’église durant la fin du XXe siècle. On en retrouve à plusieurs endroits et parmi l’ensemble se distingue deux blasons. Agencés sur fond sombre, ils présentent des couleurs ocre et rouge. De plis, ils sont divisés en quatre et pour chacun des deux, les quarts hauts droit et bas gauche sont remplis de jaune et traversés par un trait horizontal rouge. Pour les deux quarts restants, sur l’un des blasons ils sont emplis de points jaunes et sur l’autre ils sont traversés par une bande blanche qui forme une seule et même diagonale. Ils sont tous deux surmontés d’une couronne et entourés d’une zone bleue qui présente une forme d’aile ou de flamme.

Il est probable que ces blasons soient des restes de celui de la famille d’Abzac (écartelé, d’argent à la bande, chargés de neuf besants d’or disposé 3, 3 et 3) sont mêlés à ceux de la famille de Barrière. Cependant, ces blasons ne comportent pas les trois léopards d’or sur fond rouge en son centre pour l’Angleterre.

Ces traces de peintures murales mêlées à l’héraldique écrivent une page d’histoire de la commune de Mayac au sein de son église.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Alfred de Froidefond de Boulazac (1891). “D’Abzac et de Barrière”, in Armorial de la noblesse du Périgord, RIS, BibTeX.

Nicolas Reveyron et Véronique Rouchon Mouilleron (2000). L’abcédaire de l’art roman, RIS, BibTeX.


Partager cette visite