Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Sarlat-la-Canéda > Cathédrale Saint-Sacerdos de Sarlat > Tour-porche de la cathédrale Saint-Sacerdos de Sarlat

Tour-porche de la cathédrale Saint-Sacerdos de Sarlat

La tour-porche de la cathédrale Saint-Sacerdos est le seul vestige de l’église romane, transformée en cathédrale à la création du diocèse de Sarlat en 1317.

Le caractère roman de la tour-porche est surtout perceptible à l’intérieur de l’édifice : il abrite une voûte d’arête au premier niveau et une voûte à coupole sur pendentifs à l’étage, qui sont les principales caractéristiques de l’art roman. La salle voûtée de l’une coupole semble être une ancienne chapelle haute qui donnait sur la nef romane.

L’aspect extérieur de la tour-porche est remanié à plusieurs reprises au fil du temps. Au XIVe siècle, une chapelle est ajoutée. Les baies occidentales du clocher sont regroupées en une seule grande baie de manière à faire passer la cloche du chapitre en 1531. Quant au portail roman, encadré de colonnettes et de plaques sculptées de bas-relief, il est détruit en 1706 pour faire place à un portail classique.

Enfin, la flèche du clocher, après avoir été victime de la foudre, est remplacée, entre 1721 et 1745, par une nouvelle dotée d’un bulbe et d’un lanternon de style baroque.

Le seul document qui évoque l’aspect roman de la tour-porche est conservé à la bibliothèque municipale de Périgueux. Il s’agit d’un manuscrit illustré de dessins intitulé Antiquité du Périgord et du Sarladais qui date du XVIIe siècle.


Patrimoine


Informations pratiques

Ne se visite pas.


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Jean Secret (1977). Itinéraires romans en Périgord, RIS, BibTeX.

Mireille Bénéjeam, Jean-Maurice Lefort et Bernard Podevin (1999). Sarlat, La cathédrale, RIS, BibTeX.


Partager cette visite