Accueil > Dordogne > Périgord Vert > Thiviers

Thiviers

Au XIe siècle, Thiviers est l’une des 32 villes closes du Périgord. Au début de la monarchie, la ville a le privilège de battre monnaie.

C’est à l’époque médiévale qu’est érigé le château de Vaucocourt. Cette famille dirige la cité sur une longue période.

Pendant la guerre de Cent Ans, Thiviers est occupé et saccagé plusieurs fois. Érigée en prévôté au XIVe siècle, la ville subit le siège des calvinistes du vicomte de Turenne.

À l’époque moderne, elle change de gouvernance très fréquemment, à la faveur des rivalités internes et des coups de force. Elle ne connait la stabilité politique qu’après la Révolution. L’époque moderne est, en outre, marquée par plusieurs processions qui se déroulent à Thiviers chaque année, notamment celle dite de Sainte-Quitterie qui commémore la résistance des habitants lors du siège de la ville le 22 mai 1652.

Le XIXe siècle est une période de développement agricole et commercial pour Thiviers. Les foires s’y tenant sont très réputées dans la région.

Actuellement, Thiviers peut être considéré comme la capitale économique du Périgord Vert. La commune est particulièrement renommée pour ses produits gastronomiques régionaux.


Commune

  • Nom des habitants : Thibériens, Thibériennes
  • Superficie : 2777 hectares
  • Population : 3261 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    L’étymologie du nom de la commune n’est pas certaine et repose sur des hypothèses divergentes. Ce nom pourrait dériver du latin Tiberius , l’empereur qui fait construire le village sur un point stratégique le long de la voie romaine menant de Périgueux à Limoges.


Informations pratiques

Mairie de Thiviers : 05.53.62.28.00. Site internet : http://www.thiviers.fr

Office de tourisme de Thiviers : 05.53.55.12.50


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

(2005). Thiviers, étude historique et archéologique, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite