Accueil > Landes > Adour Chalosse > Tercis-les-Bains

Tercis-les-Bains

L’histoire et le patrimoine de la commune de Tercis-les-Bains sont essentiellement liés à la présence sur son site d’une source curative réputée depuis le Moyen Âge.

Construite sur une colline calcaire dominant la vallée de l’Adour, Tercis est occupée à la Préhistoire, et sûrement à la période suivante. En effet, un camp préromain est découvert sur le site.

Au début du XIVe siècle, un certain Arnaud-Raymond, vicomte de Tartas, est seigneur de Tercis, avant de revendre la seigneurie à son beau-père Amanieu d’Albret, en 1308. À la fin du XVIIe siècle, la cité devient un marquisat.

La commune possède un sol riche en pierre à chaux et calcaire, dont, au cours du XVIIIe siècle, on exploite des carrières. Les pierres sont transportées dans des charrettes, puis, pour traverser l’Adour, dans le bac du Vimport, nom d’un quartier de Tercis. On utilise ce système jusqu’en 1853, date à laquelle est mis en service le premier pont suspendu du VIMPORT remplacé en 1989 par le pont à tablier classique à deux voies.

Pendant des siècles, Tercis est un lieu où l’on vient se faire soigner. En 1312, le vicomte de Tartas laisse un testament mentionnant l’existence dans la cité d’un hôpital, destiné aux pauvres et aux pèlerins. On soigne les malades grâce aux eaux de La Bagnère, source réputée pour ses bienfaits. Avant cette période, on trouve déjà dans la commune un hôpital, destiné aux lépreux, non loin du cimetière réservé à ces malades où de nombreux ossements sont mis au jour. En 1553, dans son Guide des Chemins de France , Charles Étienne mentionne la commune de Tercis en signalant que son église se situe à un kilomètre du bourg et qu’elle est assortie d’une chapelle servant à recevoir des malades.

Plus tard, la reine d’Espagne, Marie-Anne de Neubourg, veuve de Charles II, se rend régulièrement à Tercis, où elle fait même construire, en 1712, deux bâtiments de thermes : le Grand et le Petit Louvre. L’activité thermale fait pendant longtemps la richesse de la commune. Le 25 janvier 1938, on associe « les Bains » au nom de la commune de Tercis. La station thermale reste ouverte jusqu’en 2001.

Aujourd’hui, Tercis-les-Bains est un charmant petit village près des Barthes remarquables par leur flore et leur faune que l’on peut découvrir lors d’un parcours pédestre.


Commune

  • Nom des habitants : Tercissiens, Tercissiennes
  • Superficie : 958 hectares
  • Population : 1035 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    le Luy de France, l’Adour

  • Origine du nom et description du blason :

    Le nom de la commune vient de son emplacement à l’époque romaine à trois lieues de Dax, d’où la déclinaison "Terciis lenciis" avec son complément "les bains" du fait de sa source d’eau chaude qu’auraient visité l’empereur César Auguste et sa fille.


Informations pratiques

Mairie de Tercis-les-Bains : 05.58.57.80.35


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

David Chabas (1970). Villes et villages des Landes, RIS, BibTeX.

Serge Pacaud (2004). Patrimoine landais : Villages et Visages des Landes au début de XXe siècle, RIS, BibTeX.

Bénédicte Boyrie-Fénié (2005). Dictionnaire toponymique des communes, Landes et bas-Adour, RIS, BibTeX.

Docteur Michel Lathière (2006). Histoire de Tercis, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Église Saint-Pierre

    L’église Saint-Pierre de Tercis-les-Bains est une construction relativement récente. Commencée en 1823, elle fut terminée en 1849. Elle remplaçait une (...)

    Landes - Tercis-les-Bains
  • Lavoir de Tercis-les-Bains

    La commune de Tercis-les-Bains conserve avec son lavoir la mémoire d’un geste de la vie quotidienne exécuté par des générations de villageoises. (...)

    Landes - Tercis-les-Bains
  • Manoir du Brouchoua

    Le manoir du Brouchoua est construit en 1625 et appartient à la même famille depuis sa construction.
    Le Brouchoua est l’une des cinq maisons (...)

    Landes - Tercis-les-Bains
  • Monument aux morts de Tercis-les-Bains

    Comme de nombreuses communes landaises traumatisées par la Première Guerre mondiale, Tercis-les-Bains possède un monument aux morts simple situé (...)

    Landes - Tercis-les-Bains
  • Source de La Bagnère

    Pendant des siècles, la source de La Bagnère est au cœur de la vie des Tercisiens grâce à ses vertus miraculeuses.
    Les eaux de Tercis sont connues (...)

    Landes - Tercis-les-Bains

Partager cette visite