Région Aquitaine Vous êtes ici : Mon Aquitaine >

Accueil > Pyrénées-Atlantiques > Béarn > Pau > Temple de Pau

Temple de Pau

Ville œcuménique, Pau s’enorgueillit de renfermer un temple aux côtés de ses nombreuses églises. La construction de ce dernier, menée entre 1837 à 1840, est alors déterminée par l’existence d’une population anglaise de 300 fidèles.

Le Temple de la rue Serviez, appelé Christ Church par les Anglicans jusqu’en 1921, est le troisième temple que Pau connaît depuis l’introduction de la Réforme en Béarn dans les années 1560. Le premier correspond à l’actuelle église Saint-Martin (1563-1620), tandis que le deuxième, le Temple des Huguenots (1623-1685), abrite aujourd’hui la préfecture. À l’origine, ce troisième Temple se caractérise par sa double destination et administration, française et anglaise. Sa construction résulte en grande partie de l’initiative financière de la duchesse écossaise de Gordon.

Sa façade est ornée d’un portail central surmonté d’un tympan en ogive, flanqué de deux portes et surmonté de trois fenêtres ogivales. Sa nef est rectangulaire, sans bas-côtés ; les fonts baptismaux sont hérités de l’église presbytérienne écossaise ; le chœur est éclairé par une grande verrière de la fin du XIXe siècle. Les orgues, don d’une Américaine, sont installés au premier étage.

Le décor, très anglican à l’origine, s’est dépouillé considérablement sous l’influence des réformés français, clarté et simplicité rendant à l’ancien décor une signification appropriée. Il a été procédé à une restauration de l’ensemble pour le 150e anniversaire de la construction.

Des aménagements, dus en partie à EDF, permettent désormais des attroupements à la sortie du temple de Pau, à l’écart de la rue encombrée de voitures.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Centre d’étude du Protestantisme béarnais Plaquette sur l’histoire des Temples en Béarn, RIS, BibTeX.

Suzanne Tucoo-Chala (1993). Temples et chapelles protestantes en Béarn, RIS, BibTeX.


Partager cette visite