Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Bergerac > Temple de Bergerac (ancienne chapelle)

Temple de Bergerac (ancienne chapelle)

Le temple de Bergerac rappelle que la ville est le plus ancien et le plus grand foyer calviniste du Périgord. Ce lieu de culte protestant jouxte le cloître des Récollets : il occupe en effet l’ancienne chapelle Notre-Dame du Château, détruite en 1561 et rebâtie par les Récollets en 1623.

Il existe à l’origine un temple protestant plus ancien, qui est détruit sous Louis XIII en raison de sa proximité avec l’église Saint-Jacques, malgré l’égalité civile et la liberté de conscience acquises par les protestants. Il est reconstruit en 1643, à l’emplacement de l’actuel marché couvert, puis détruit de nouveau sous Louis XIV, en 1682, suite aux persécutions contre le culte protestant.

Le couvent des Récollets est confisqué à la Révolution et la chapelle est rachetée par le Consistoire protestant en 1792. Situé place du Docteur Cayla, le temple possède une façade classique de la fin du XVIIIe siècle (1797).

La façade du temple de Bergerac présente une particularité : les deux petites colonnes à chapiteau ionique, qui soutiennent l’arc en plein cintre de la porte d’entrée, forment un rappel miniature des grandes colonnes de la façade.


Patrimoine


Informations pratiques

Mairie de Bergerac

Tél. 05.53.74.66.66 / Fax 05.53.74.66.08

Horaires d’ouverture : du mardi au vendredi de 8h05 à 12h et de 13h30 à 17h30 et le samedi de 8h10 à 12h

Site web : www.bergerac.fr/

Office de Tourisme Bergerac Pourpre

Tél. : 05.53.57.03.11 / Fax : 05.53.61.11.04

Site Internet : www.bergerac-tourisme.com


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Dessins de Jean-Louis Leclair, Textes de Jean-Philippe Brial Fontelive (2006). Bergerac de plume en plume. Parcours libres et chemins croisés, RIS, BibTeX.

Sous la direction de Dominique Audrerie (2003). Tout le Périgord, RIS, BibTeX.

Yves Korbendau (2006). Bergerac, patrimoine et histoire, RIS, BibTeX.

Jean-Marie Martin (1989). Visiter Bergerac, RIS, BibTeX.


Partager cette visite