Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Eymet > Temple d’Eymet

Temple d’Eymet

Dès le milieu du XVIe siècle, les guerres de Religion provoquent de nombreux tourments dans la région périgourdine. La fidélité de Sarlat au pape s’oppose à la présence active de la Réforme à Bergerac. En 1598, l’Edit de Nantes établit une tolérance à l’égard des protestants. Le temple d’Eymet est vraisemblablement construit à cette époque.

Ce premier temple est détruit après la Révocation de l’Edit de Nantes en 1685 par Louis XIV. C’est donc seulement après 1789 que le Principe de liberté des cultes est affirmé. En 1807, un nouveau temple est édifié à Eymet grâce au concours de Napoléon Ier.

De petite dimension et de taille rectangulaire, il ne comporte aucune ostentation et se définit par sa sobriété. Pourvu d’un fronton percé d’une baie campanaire, on y entre par une porte encadrée de pilastres et d’un entablement inspiré de l’art gréco-romain.

La présence d’un temple protestant à Eymet rappelle que la commune était un centre actif de la religion réformée.


Patrimoine


Informations pratiques

Mairie d’Eymet

Tél : 05.53.22.22.10 / Fax : 05.53.22.22.19

Horaires d’ouverture : lundi de 13h30 à 18h, et du mardi au vendredi de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 18h00.

Office de Tourisme d’Eymet

Tél. : 05.53.23.74.95 / Fax : 05.53.27.98.76

E-mail : ot.eymet@perigord.tm.fr

Site Internet : www.eymet-perigord.fr


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Dominique Audrerie (2003). Tout le Périgord, RIS, BibTeX.


Partager cette visite