Accueil > Landes > Landes océanes > Taller

Taller

Étape sur la route de Saint-Jacques, la commune de Taller se développe au XIXe siècle grâce au programme national de valorisation des Landes. Le tourisme contribue aujourd’hui à sa vitalité.

L’histoire de Taller est marquée dès le début du Moyen Âge par une bataille qui oppose, en 982, Guillaume Sanche, duc d’Aquitaine, aux Normands. Ceux-ci arrivent par l’Ouest, ayant débarqué à Capbreton ou à Vieux-Boucau. Le duc d’Aquitaine gagne le combat, mais il fait tant de victimes que certains historiens indiquent qu’un siècle plus tard, la vallée de Taller est encore jonchée d’ossements.

Selon la légende, une chapelle votive est fondée à la même époque par le frère de Guillaume Sanche. Sous le règne de saint Louis, un hôpital est érigé pour accueillir les pèlerins de Compostelle pour qui Taller constitue une étape sur la via Turonensis (route de Tours à Compostelle).

En 1837 et 1838, les pierres de cet ancien hôpital seraient transférées à Castets pour la construction d’édifices publics. Mais aucun élément sérieux ne prouve la véracité de cette histoire.

Sa forte identité landaise est issue d’une histoire commune à beaucoup de petits villages de la région : halte fréquentée sur la route de Saint-Jacques-de-Compostelle, le village est marqué au XIXe siècle par l’expansion de la sylviculture et le combat contre les dunes de sables qui envahissent le littoral.

Lors de l’occupation allemande, Taller est transformé en dépôt de munitions. Au moment de la débâcle, les soldats allemands font évacuer le village, avant de faire exploser les munitions entreposées. La population dispersée dans les fermes environnantes attend la grande explosion. Mais celle-ci ne vient pas... et pour cause : avant son départ, un Polonais enrôlé dans l’armée allemande a sectionné plusieurs cordons de mise à feu évitant ainsi un effroyable feu d’artifices qui aurait rayé le village de la carte.

Actuellement, une des activités principales de Taller est le tourisme ainsi que l’hébergement des pèlerins de Compostelle.


Commune

  • Nom des habitants : Tallésiens, Tallésiennes
  • Superficie : 40107 hectares
  • Population : 418 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    La Palue

  • Origine du nom et description du blason :

    Le nom de ce village n’a pas une origine certaine. Il peut provenir du latin Thaller qui signifie taillis . Selon l’abbé Léger, ce nom pourrait venir du bas latin taliare qui signifiait "se taller", c’est-à-dire "se fouler", "se meurtrir", comme ce fut le cas lors de l’affreux carnage de l’an 982. Enfin, ce nom peut aussi être issu de la période d’occupation anglaise car en anglais, Taller est le superlatif de tall qui signifie "grand".


Informations pratiques

Mairie de Taller : 05 58 89 41 05

Office de tourisme des Landes Bruyère : 05 58 89 44 79

http://www.tourisme-landes-bruyeres.com

Communauté de communes

http://www.cc-landesnature.fr


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Bénédicte Boyrié-Fénié (1995). Carte archéologique de la Gaule : Les Landes, RIS, BibTeX.

Bénédicte Boyrié-Fénié (2005). Dictionnaire toponymique des communes, RIS, BibTeX.

Serge Pacaud (2004). Patrimoine landais : Villages et Visages des Landes au début du XXè siècle, RIS, BibTeX.

David Chabas (1972). Villes et villages des Landes, RIS, BibTeX.

Pierre Imm, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Eglise Saint-Barthélemy

    L’église fortifiée Saint-Barthélemy de Taller est construite au XIIIe siècle durant la guerre de Cent Ans. Elle est marquée à une époque récente par (...)

    Landes - Taller
  • Fontaine Saint-Eutrope

    La commune de Taller possède une source réputée guérisseuse, la fontaine Saint Eutrope. Coulant toujours près de l’église, dans un simple bac en béton, (...)

    Landes - Taller
  • Lavoir de Taller

    Le XIXe siècle et le début du XXe siècle sont une période clef dans le développement des villages ruraux des Landes. En effet, la lutte contre les (...)

    Landes - Taller
  • Salle des fêtes de Taller

    La salle des fêtes de Taller est construite entre 1908 et 1911 par l’architecte Albert Pomade. Après l’électricité ou le bureau de poste, les salles (...)

    Landes - Taller

Partager cette visite