Accueil > Dordogne > Périgord Blanc > Saint-Aquilin > Église Saint-Eutrope > Tabernacle de l’église Saint-Eutrope

Tabernacle de l’église Saint-Eutrope

Le tabernacle de l’église Saint-Eutrope, à Saint-Aquilin, alterne des représentations chrétiennes « locales » et d’autres plus universelles.

Les tabernacles sont des petites armoires munies de volets protégeant les éléments nécessaires à l’eucharistie. Ils sont en général placés au milieu ou en arrière de l’autel. Celui de l’église Saint-Eutrope de Saint-Aquilin, réalisé au XVIIIe siècle, est en bois taillé polychrome et doré. Il est de forme trapézoïdale et comporte dix colonnes.

Le volet par lequel on accède au Saint Sacrement est cintré à oreilles et encadré par deux colonnes torses de type corinthien. D’autre part, les façades latérales du coffret, ainsi que ses ailes, sont décorées de niches. Quatre colonnes torses supportent la balustrade, tandis que le couronnement du tabernacle est côtelé.

Des représentations du Christ souffrant et d’un agneau, symbole de rédemption, sur le soubassement, et de Dieu le Père sur le dessus, ornent la porte du tabernacle. Les différentes niches sont occupées par saint Aquilin, saint Eutrope et les évangélistes. Sur les ailes, en médaillon, figurent des bas-reliefs du Christ et de la Vierge représentés en buste et de profil. Enfin, une statuette du Christ en Gloire couronne l’exposition. Des angelots, des motifs végétaux, des coquilles achèvent l’ensemble.

Le tabernacle de l’église Saint-Eutrope est inscrit aux Monuments historiques depuis 1971.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Collectif (1999). Thésaurus des objets religieux, RIS, BibTeX.


Partager cette visite