Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Montcaret > Stèle commémorative des guerres de Religion

Stèle commémorative des guerres de Religion

En 1610, le roi pieux Louis XIII décide de rétablir le culte catholique en France. Suite à la résistance de troupes armées protestantes, à l’est du royaume, il entreprend de réunir une grande armée et se présente, en 1622, aux portes de Montcaret.

Mais la ville, réformée depuis 1530, est bien décidée à résister. Face aux portes closes, le monarque fait lancer l’assaut le 22 février 1622. Une grande bataille est alors ouverte entre les soldats de l’armée royale et les combattants protestants dirigés par le commandant Lamothe-Guyon. L’histoire locale raconte que, derrière les murs, plus de deux mille combattants venus de tous les alentours, dont trois cents soldats de métier, résistent aux bombardements.

Ces vaillantes âmes se rendent néanmoins le 1er mars et le duc d’Elbœuf, représentant du roi, ordonne à ses troupes de raser la ville. Ce dernier épargne une tour, visible de loin, afin de montrer l’exemple aux autres villes bergeracoises. Cette tour n’existe plus aujourd’hui.

C’est cette tragique période de l’histoire moncaretoise que commémore la stèle.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Mairie de Montcaret, RIS, BibTeX.


Partager cette visite