Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Monpazier > Église Saint-Dominique > Stalles de l’église Saint-Dominique

Stalles de l’église Saint-Dominique

À la fin du XVe siècle, lorsque l’église de Monpazier devient une collégiale, il est décidé d’y installer les stalles réalisées pour l’ancienne collégiale de Capdrot (canton de Monpazier), sans doute complétées par ailleurs au XVIIe siècle.

Autrefois placés sur les deux côtés du chœur liturgique de l’église, ces sièges en bois sculptés réservés aux membres du clergé sont maintenant exposés autour de l’abside.

Le siège proprement dit présente un abattant sur lequel est placée une console sculptée, appelée « miséricorde », car elle permet aux religieux d’y prendre appui pendant l’office.

Ces dernières sont sculptées de masques ou de feuillages tandis que les faces latérales des sièges sont ornées de remplages flamboyants et surmontées d’animaux adossés deux par deux, ou de personnages et d’êtres composites encapuchonnés.

Ces stalles, classées depuis 1971, constituent sans doute l’ensemble de boiseries le plus important du Périgord.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

S. Chauvet (1940). Les Stalles de l’église de Monpazier, RIS, BibTeX.

(1999). Monuments en Périgord, Congrès archéologique de France, RIS, BibTeX.


Partager cette visite