Accueil > Dordogne > Périgord Vert > Grand-Brassac > Château de Montardy > Souterrains de Montardy

Souterrains de Montardy

Dans la cour du château de Montardy, à la fin du XIXe siècle, lors de travaux de restauration, on découvre un souterrain, puis plus tard un second, à moins de 15 mètres du premier.

Il s’agit de souterrains dits géométriques, dont le plan intègre un système de défense qui découle d’une série d’obstacles successifs : galeries en chicanes, meurtrières et chausse-trappes.

L’accès à Montardy-1 se fait par un puits vertical et quelques marches. La galerie en chicane mène à une salle ronde semblant un corps de garde, suivie d’une deuxième salle ronde puis d’une salle rectangulaire. Les salles circulaires suggèrent l’ancienneté de ce souterrain. Montardy-2 est très effondré.

Après la découverte du second cluzeau, l’étude de la résonance des sols fait suspecter un troisième cluzeau, fouillé en 1967, puis un quatrième, fouillé également à cette époque. L’hypothèse d’un village de cluzeaux à cet endroit commence à prendre forme.


Patrimoine


Informations pratiques

Les souterrains ne se visitent pas


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Serge Avrilleau (1996). Cluzeaux et souterrains du Périgord, RIS, BibTeX.


Partager cette visite