Accueil > Pyrénées-Atlantiques > Béarn > Siros

Siros

Aux marges de la grande banlieue nord-ouest de Pau, le village de Siros s’étend le long des saligues du gave de Pau, lesquelles sont réputées pour la richesse de leur flore et de leur faune.

Lors du recensement de 1385, on ne compte que douze oustaüs, ou foyers, sur la commune. Administrativement, Siros dépend alors de Pau et abrite une abbaye laïque dirigée par un domenger. L’association de ces deux termes, a priori antinomiques, peut surprendre. L’abbaye laïque n’a, en dépit de son nom, rien à voir avec les abbayes de religieux. C’est la demeure de l’abbé laïque, souvent accolée à l’église. L’abbé laïque est considéré comme le protecteur de l’église et il est également soumis à l’autorité du seigneur.

Différents seigneurs se succèdent à Siros : en 1538, Johannot de Navailles règne sur les lieux. Vers 1560, lors des guerres de Religion, le seigneur d’alors, Bernard de Forgues, refuse le protestantisme imposé par Jeanne d’Albret à la région béarnaise. Par conséquent, Siros doit subir une saisie de ses biens, imposée par le marquis de Gassion.

Au XVIIIe siècle, la légitimité de cette seigneurie est mise en doute, ce qui entraîne une longue enquête, finalement favorable au seigneur Henri de Capdevielle.

En août 1845, on décide de vendre aux enchères une partie des terrains communaux situés au Lannot, près de Poey, afin de financer la construction de l’église et d’une école, ce qui réduit considérablement la superficie de la commune.

Depuis le 5 novembre 1967, Siros est devenu, pour quelques jours par an, la capitale de la culture béarnaise. Le festival annuel de la chanson béarnaise y attire chaque année des milliers de spectateurs qui contribuent à entretenir le dynamisme de la commune.


Commune

  • Nom des habitants : Sirosiens, Sirosiennes
  • Superficie : 221 hectares
  • Population : 594 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    On ignore exactement l’origine du nom Siros. Il se pourrait qu’elle soit gallo-romaine, dans la mesure où on retrouve de nombreuses traces du cadastre romain, ou qu’elle désigne simplement une personne dénommée Sirus ou Sirius .


Informations pratiques

Mairie de Siros : 05 59 68 66 05

Office de tourisme de Lescar : 05 59 81 15 98


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Hubert Dutech (2003). Lo Noste Béarn, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Église Saint-Martin

    L’église paroissiale de Siros, consacrée à saint Martin, est entièrement construite à neuf au milieu du XIXe siècle, selon un plan original pour le (...)

    Pyrénées-Atlantiques - Siros
  • Monument aux morts de Siros

    Suite au traumatisme de la Première Guerre mondiale, la commune de Siros, à l’instar des autres communes françaises, fait ériger un monument à la (...)

    Pyrénées-Atlantiques - Siros

Partager cette visite