Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Siorac-en-Périgord

Siorac-en-Périgord

C’est la deuxième commune de la communauté de la vallée de la Dordogne. Comme le montre son architecture, Siorac-en-Périgord n’a pas été épargné par les violences des siècles derniers. Mais aujourd’hui, c’est une ville dynamique tournée vers l’agriculture et le tourisme.

Située sur les rives de la Dordogne, Siorac-en-Périgord est occupée depuis la Préhistoire : des gisements paléolithiques sont en effet retrouvés à différents endroits de la commune, tandis que des dolmens s’élèvent encore aujourd’hui aux lieux-dits de Cayrelevat et de Bonarme.

La première construction connue de Siorac est l’église Saint-Pierre-ès-Liens, bâtie entre la fin du XIe siècle et le début du XIIe siècle. Les Anglais, présents sur le territoire pendant la guerre de Cent Ans, construisent la forteresse médiévale de Castel Real, afin d’avoir la mainmise sur une partie de la vallée de la Dordogne. Les travaux ne sont jamais achevés.

Le Périgord souffre de ces combats et la commune de Siorac est touchée, comme de nombreuses villes périgourdines. C’est dans ces conditions d’insécurité que la maison forte de la Meynardie est édifiée au XVe siècle afin de protéger ses habitants et leurs biens. Un repaire noble est également construit sur les vestiges de Castel Real.

Le territoire est à peine sécurisé que les guerres de Religion commencent en 1562. Le repaire noble est alors incendié par les Huguenots. Le château de Siorac est construit entre 1760 et 1780 sur ses vestiges.

Côté économie, Siorac-en-Périgord vit de l’horticulture, de la culture du maïs et de la vigne, de l’élevage et de la production de confit d’oie. La commune, qui longe la Dordogne sur plus de six kilomètres, propose aussi pêche et activités nautiques.

La commune de Siorac-en-Périgord compte une zone artisanale.


Commune

  • Nom des habitants : Sioracois, Sioracoises
  • Superficie : 1177 hectares
  • Population : 1003 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    la Dordogne

  • Origine du nom et description du blason :

    Siorac provient du nom d’une personne gallo-romaine, Severus, complété par le suffixe - acum . On relève pour la première fois le nom de « Syourac » dans des écrits de 1053. Au XIIe siècle, on le retrouve sous sa forme latinisée « Sioracum ». C’est au XVIe siècle qu’il prend son orthographe définitive. En 1923, est ajouté le terme « en Périgord ». La ville était parfois mentionnée sous le nom de Siorac-et-Fongauffier avant cette date.


Informations pratiques

Mairie de Siorac-en-Périgord : 05.53.31.60.29

Office de tourisme de Saint-Cyprien : 04.68.21.01.33

http://www.stcyprien-perigord.com/


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Marc Blancpain (1984). Périgord, RIS, BibTeX.

Collectif (1993). Dordogne Périgord, RIS, BibTeX.

Chantal Tanet et Tristan Hordé (2000). Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, RIS, BibTeX.

, RIS, BibTeX.

, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Château de Siorac

    Le château de Siorac est bâti au XVIIIe siècle pour surveiller les passages routiers et fluviaux.
    Lorsque le château est construit, entre 1760 et (...)

    Dordogne - Siorac-en-Périgord
  • Église Saint-Pierre-ès-Liens de Siorac-en-Périgord

    L’église Saint-Pierre-ès-Liens de Siorac-en-Périgord est un exemple intéressant d’édifice religieux fortifié. Les fortifications sont réalisées très peu (...)

    Dordogne - Siorac-en-Périgord
  • Monument aux morts de Siorac-en-Périgord

    Comme les autres communes françaises, Siorac-en-Périgord possède un monument aux morts en hommage aux soldats tués au combat.
    Le monument, situé (...)

    Dordogne - Siorac-en-Périgord
  • Plaque commémorative dans l’église de Siorac-en-Périgord

    En plus de son monument aux morts, la commune de Siorac-en-Périgord a érigé après la Première Guerre mondiale une plaque commémorative.
    Un soldat y (...)

    Dordogne - Siorac-en-Périgord
  • Pont de Siorac

    Le pont de Siorac-en-Périgord, bâti sous le Second Empire, remplace d’autres édifices emportés par des crues de la rivière.
    La construction du pont (...)

    Dordogne - Siorac-en-Périgord

Partager cette visite