Accueil > Lot-et-Garonne > Agenais > Sérignac-sur-Garonne

Sérignac-sur-Garonne

Situé à douze kilomètres à l’ouest d’Agen, dans la plaine de la Garonne, Sérignac conserve un patrimoine intéressant avec sa place à arcades et ses maisons à colombages. On peut également y découvrir une église romane dont le clocher hélicoïdal a été conçu au XVIe siècle, ainsi que des manoirs, pigeonniers et moulins.

Autrefois appelé « Sérignac d’Agenais », la commune a un passé historique prestigieux. Elle a en effet été dans un premier temps, le fief de la maison d’Armagnac puis celui des rois de Navarre.

En 1273, les seigneurs Gaston VII, vicomte de Béarn, et Gaillard, abbé de Figeac, fondent une bastide française à l’emplacement du village pour résister aux Anglais. Plus tard, la bastide sera rattachée au domaine royal d’Henri IV.

À l’époque gallo-romaine, Sérignac était situé au milieu d’une immense forêt qui a aujourd’hui disparu, transformée en terres cultivables. Les vignobles de la commune bénéficient de l’AOC "Côtes de Buzet".


Commune

  • Nom des habitants : Sérignacais, Sérignacaises
  • Superficie : 891 hectares
  • Population : 1073 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    la Garonne

  • Origine du nom et description du blason :

    L’origine de Sérignac-sur-Garonne remonterait à l’époque gallo-romaine, lorsque le site était occupé par un camp romain appelé Seraniacum. C’est le centurion romain Serenus qui aurait donné son nom au village.


Informations pratiques

Mairie de Sérignac-sur-Garonne : 05.53.68.63.54

Office du Tourisme : 05.53.68.30.00


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Brieuc Fages (1995). Carte archéologique de la Gaule, le Lot-et-Garonne, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite