Accueil > Pyrénées-Atlantiques > Béarn > Séméacq-Blachon

Séméacq-Blachon

Les villages de Séméacq et de Blachon, qui fusionnent en 1790, sont des bourgs relativement importants dès le Moyen Âge, probablement grâce à leur situation géographique privilégiée, dans les coteaux profonds du Vic-Bilh.

Plusieurs tumuli témoignent d’une occupation protohistorique du site de Séméacq-Blachon. On a ainsi retrouvé dans l’un d’eux des fonds de vases, et surtout une glizia, signe d’un domaine gallo-romain.

Par la suite, le dénombrement de 1385 fait état d’une trentaine de foyers à Séméacq, qui compte un forgeron, un curé, un seigneur et le traditionnel quartier des cagots, catégorie de population vivant séparée du reste des habitants. Si Blachon ne compte que quelques foyers à cette époque, on y trouve tout de même un abbé laïque dès 1343, présent à la cour des nobles d’Escurès. Chacun des villages possède ainsi son église et son château.

Séméacq-Blachon conserve quelques éléments de son passé, notamment une fontaine de 1750, un pigeonnier rond du XVIIIe siècle, et deux châteaux.


Commune

  • Nom des habitants : Séméacquois, Séméacquoises, Blachonnais, Blachonnaises
  • Superficie : 1092 hectares
  • Population : 176 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    le Larcis

  • Origine du nom et description du blason :

    Selon Pierre de Marca, le village s’appelait Blaysso au XIIe siècle puis Blexoo en 1343. Après le recensement de Gaston Fébus en 1385 l’orthographe du nom change légèrement et devient Blasxoo. En 1558 il devient Blaixoo puis Blaxon en 1546 pour prendre enfin l’appellation actuelle.

    Le nom provient de "Blache" qui au Moyen-Age signifiait une plantation d’arbres utiles : chênes et chataîgners.


Informations pratiques

Mairie de Séméacq-Blachon : 05.59.68.26.75

Office de Tourisme de Lembeye : 05.59.68.28.78

http://www.tourisme-vicbilh.fr


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Hubert Dutech (2003). Lo Noste Béarn, RIS, BibTeX.

Michel Grosclaude (2006). Dictionnaire toponymique des communes du Béarn, RIS, BibTeX.

Georges Fabre (1994). Carte archéologique de la Gaule, Pyrénées-Atlantiques, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite