Accueil > Pyrénées-Atlantiques > Béarn > Sedze-Maubecq

Sedze-Maubecq

Les villages de Sedze et de Maubecq sont réunis en 1845 pour créer une nouvelle commune. De leur riche passé respectif, on peut encore apercevoir sur le territoire les deux anciennes églises paroissiales, ainsi que deux châteaux.

Les fouilles menées sur le territoire de la commune ont révélé des vestiges archéologiques plus anciens à Maubecq . Une motte utilisée dès la Préhistoire, accompagnée de restes de silex, confirment ainsi l’occupation ancienne du site. Quant aux fouilles entreprises à Sedze, elles ont mis au jour des sarcophages ainsi que des monnaies romaines. Par ailleurs, pendant l’Antiquité, une voie romaine appelée La Caussade, relie Aire à Lourdes en passant tout près des deux villages.

Au XIe siècle, le fief appartient au vicomte Centulle V qui donne la moitié du village aux moines de Saint-Pé de Génères. Le village est alors protégé par un ensemble fortifié dominé par un donjon sur motte. Au XIIe siècle, Sedze possède l’un des trois châteaux vicomtaux du Vic-Bilh, donné en gage au roi Alphonse d’Aragon par la vicomtesse Marie en 1170. Une abbaye laïque est également mentionnée à cette époque. En 1385, le fief appartient à Guilhem Arnaud. Comme l’indique le recensement effectué la même année, il se compose de dix-sept foyers contre seulement six pour Maubecq.

La seigneurie de Maubecq est signalée dans un texte de 1173. Le document fait alors mention d’un fief appartenant aux seigneurs de Béarn-Gerderest. En 1614, il est vendu aux de Lagarde et passé par mariage en 1568 aux barons de Belloc. Ces derniers le conservent jusqu’à la Révolution.

Le cadre agréable offert par Sedze-Maubecq, réunis en 1845, inspire le poète français Francis Jammes (1868-1938) pour sa Source au pied de Maubecq .


Commune

  • Nom des habitants : Sedzois, Sedzoises
  • Superficie : 761 hectares
  • Population : 191 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    le Lées

  • Origine du nom et description du blason :

    Les villages de Sedze et de Maubecq se sont réunis au XIXe siècle. La première communauté est mentionnée à partir du XIIe siècle. À cette époque, elle s’appelle Malbeg. Formé à partir du gascon mau ou mal et bec , qui signifie "mauvais sommet", son nom évoque la position géographique du site placé à l’extrémité d’une serre. L’accès étant assez rude, le village a pris ce surnom devenu officiel. La première appellation de Sedze apparaît au XIe siècle. Il est alors mention d’une Villa Quae dicitur Cedze, qui se décline en Setze en 1385. Ce nom viendrait du gascon sède qui évoque un lieu de repos pour les voyageurs et les pèlerins.


Informations pratiques

Mairie de Sèdze-Maubecq : 05.59.81.52.88

Office de tourisme de la Communauté de communes de Vic-Montaner : 05.62.33.74.00

http://www.vic-montaner.com


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Michel Grosclaude (2006). Dictionnaire toponymique des communes du Béarn, RIS, BibTeX.

Hubert Dutech (2003). Lo Noste Béarn, RIS, BibTeX.

Constant Lacoste (1979). Promenade archéologique en Montanérez, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite