Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Razac-d’Eymet > Séchoir à tabac du Marzelou

Séchoir à tabac du Marzelou

Au lieu-dit Le Marzelou, sur la commune de Razac-d’Eymet, se trouve un séchoir à tabac. Sa construction date certainement de la première moitié du XXe siècle. A cette époque, on fait sécher sécher les pieds de tabac « brun » à l’air libre, avant l’hiver.

Ce hangar en bois, muni d’un toit en pente, comportait un réseau de fils de fer parallèlement tendus sous la toiture, et dont on pouvait régler la hauteur par un système de poulie. On y plaçait quatre à cinq pieds de tabac encordés bout à bout, cime vers le bas.

Pour protéger le séchoir des intempéries, on badigeonnait le bois de goudron, qui lui donne sa teinte noire.

En séchant, le tabac doit garder un certain degré d’humidité, pour rester souple sans moisir. Un système de volets latéraux permettait donc de réguler l’aération du séchoir en fonction du temps.



Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine

Partager cette visite