Accueil > Lot-et-Garonne > Vallée du Lot > Sauveterre-la-Lémance

Sauveterre-la-Lémance

L’occupation du site de Sauveterre-la-Lémance s’explique par la présence, dans cette partie de l’Agenais, de minerai de fer abondant, ajoutée à celle du bois et de l’eau. Cette situation permet à l’homme de s’y installer dès la Préhistoire et d’y développer, par la suite, une activité industrielle.

De nombreux gisements préhistoriques sont mis à jour au Martinet, au Roc Allan ainsi qu’à Giraudel. À ces premiers foyers de peuplement se sont substitués les Gaulois, puis les Romains durant l’Antiquité. Il est toutefois probable que l’habitat soit resté assez épars, la vallée de la Lémance restant relativement difficile d’accès.

Ce n’est véritablement qu’à partir du Moyen Âge qu’une population se fixe sur la paroisse de Vars ou Bart, créée autour de l’an mille. Un premier bourg, dit Bourg-de-Bar, se développe donc dans la vallée autour de l’église paroissiale de la fin du XIe siècle.

Un second bourg, appelé Sauveterre ou La Ville, naît suite à la construction d’une forteresse par le roi d’Angleterre à la fin du XIIIe siècle.

Durant la guerre de Cent Ans, Sauveterre devient une place forte des Anglais. Prise et reprise par l’un ou l’autre camp, elle revient définitivement aux Français en 1432.

Avec le retour de la paix, l’habitat de Sauveterre se développe, au détriment de celui de Bourg-de-Bar. La tendance s’inverse à partir du XVIIIe siècle, en raison du développement industriel de la vallée. Au XIXe siècle, ce dernier permet d’ailleurs à la commune d’obtenir une certaine indépendance vis-à-vis de Fumel.

Au lendemain de la Révolution, la commune de Sauveterre est créée et son chef-lieu est établi à Bourg-de-Bar. Par la suite, elle change plusieurs fois de nom. De 1795 à 1801, elle devient Sauveterre-des-Landes, puis Sauveterre-de-Fumel de 1801 à 1890, avant d’être finalement appelée Sauveterre-la-Lémance en 1890.

Le bourg rattaché à la forteresse est restauré à la fin du XXe siècle. La richesse historique du site a permis de développer le tourisme, notamment grâce à la création d’un musée dans les locaux de la mairie en 1994.


Commune

  • Nom des habitants : Sauveterrois de Lémance, Sauveterroises de Lémance
  • Superficie : 2346 hectares
  • Population : 623 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    la Lémance

  • Origine du nom et description du blason :

    La commune de Sauveterre-la-Lémance tire son nom du village installé à partir du XIVe siècle au bas de la forteresse d’Édouard Ier Plantagenêt. Ce nom provient du latin Salva Terra , qui signifie « terre d’asile » ou « terre sauvée ».


Informations pratiques

Mairie de Sauveterre-la-Lémance : 05.53.40.68.81

Office de Tourisme de Fumel : 05.53.71.13.70


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Chanoine Durengues Fonds Durengues, RIS, BibTeX.

Brieuc Fages (1995). Carte archéologique de la Gaule, le Lot-et-Garonne, RIS, BibTeX.

Valéry d’Amboise (1997). Dictionnaire d’Amboise, Aquitaine, RIS, BibTeX.

Site de la communauté de communes du Fumélois, RIS, BibTeX.

M. Amen et M. Maillé (1993). Le Lot-et-Garonne. Géographie du département, RIS, BibTeX.

Céline Borowy (2004). Les Églises romanes du Fumélois, RIS, BibTeX.

Auguste Cassagny-Mazet (1839). Essais statistiques et historiques sur le quatrième arrondissement du département du Lot-et-Garonne, RIS, BibTeX.

Société académique d’Agen (1956). Revue de l’Agenais, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite