Accueil > Dordogne > Périgord Vert > Sarlande

Sarlande

Sillonnée de ruisseaux, toute proche d’une forêt, la commune de Sarlande voit sa longue histoire remonter à la période Néolithique.

Des découvertes archéologiques prouvent en effet une occupation du site dès le Néolithique. Mentionnée sous le nom de Sirlanda dans un pouillé du XIIIe siècle, la commune accueille deux prieurés au XVIe siècle. Il s’agit certainement alors d’une fondation prieurale tardive détachée d’Angoisse et faisant partie de l’archiprêtré de Saint-Méard-d’Excideuil. Au XVe siècle, le vicomte de Limoges choisit d’y posséder un repaire.

Traversée par les ruisseaux de La Doue, du Boucheron et de Lavaud, Sarlande se situe sur la route reliant Jumilhac et Pompadour, à proximité de carrières de schistes et de la forêt de Bellessise. Le plateau de Pillemie permet de bénéficier d’une vue privilégiée sur la limite du Périgord et du Limousin.


Commune

  • Nom des habitants : Sarlandais, Sarlandaises
  • Superficie : 3474 hectares
  • Population : 420 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    La Doue, le Boucheron, le Lavaud

  • Origine du nom et description du blason :

    Il se compose de deux mots occitans. Le premier, sèrra , désigne un bord de plateau, de coteau ou une crête. Il vient du latin serrum , signifiant « colline ». Le second mot, landa , se dit d’une friche, d’une lande et remonte au mot gaulois landa .


Informations pratiques

Mairie de Sarlande : 05.53.52.61.95

Office de tourisme : 05.53.62.17.82


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Michel de La Torre (1990). Guide des communes de Dordogne, RIS, BibTeX.

Pierre-Henri Ribault de Laugardière (1875). Monographie des villes et des Cantons de Lanouialle et Jumilhac-le-Grand, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite