Accueil > Pyrénées-Atlantiques > Pays Basque > Sames

Sames

Située le long d’importantes voies fluviales (la Bidouze, navigable depuis Came), au confluent des Gaves Réunis et de l’Adour, Sames constitue un emplacement de choix pour les populations qui s’y implantent. La moitié de sa superficie est occupée par des barthes, de riches plaines alluviales.

En 1991, des fouilles mettent à jour à Sames 700 pièces de monnaie datant du IIIe siècle. Cette découverte atteste des origines probablement romaines du bourg. On trouve cependant la première mention de Sames en 1255 dans le cartulaire de Bayonne. Le seigneur de Came verse alors des dîmes sur des terres nouvellement mises en culture.

Sa position favorable attire ainsi les chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem (baptisés plus tard chevaliers de Malte) qui, en 1441, installent au port de Sames, le long de la Bidouze, la commanderie Saint-Jean d’Etchart. Les chevaliers, qui ont pour mission de subvenir aux charges de leur ordre hospitalier en Méditerranée, perçoivent alors des péages et taxes sur les marchandises transportées sur la Bidouze. Cette commanderie, dont il ne subsiste aucune trace aujourd’hui, a donné son nom au quartier Saint-Jean.

Si à l’origine la commune dépend de la seigneurie de Came, elle passe sous la souveraineté des Gramont vers 1372, lorsque la fille du seigneur de Came et de Sames, Agnès de Came, épouse Arnaud Raymond II de Gramont. Leur fils, Jean Ier de Gramont, devient seigneur de Viellenave, Bidache, Bergouey, Came et Sames. Les terres de Sames restent attachées à la seigneurie de Gramont, puis à la principauté de Bidache jusqu’à la Révolution.

De nos jours, Sames vit toujours de ses activités agricoles (polyculture, maïs, vigne, élevage notamment d’oies et de canards). On y trouve un atelier de coutellerie, « Lames de Sames », qui confectionne les couteaux à deux clous, typiques des Pyrénées.

Sames conserve un haras et un centre équestre, une tradition héritée des Gramont qui y possédaient leurs propres haras dès le XVIIe siècle.

On peut également pratiquer à Sames des activités de loisirs implantées sur le lac des Nymphes : baignade, pêche, pédalos, barques. La fête du village se tient le 15 août.


Commune

  • Superficie : 1326 hectares
  • Population : 387 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    Le blason de Sames comporte un cheval en référence à son haras et à son centre équestre, une bande d’argent symbolisant le fleuve Adour dans lequel se jettent les gaves et la Bidouze, ainsi que la croix de Malte qui évoque la présence de la Commanderie des chevaliers de Saint-Jean au XVe siècle.


Informations pratiques

Mairie de Sames

64520 SAMES

05.59.56.06.82

http://www.paysbasque-adour.com/FR/PAT/sames.aspx

Office de tourisme de Bidache : 05.59.56.03.49

http://ot.bidache.monsite.orange.fr/


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Georges Fabre, RIS, BibTeX.

, Site sur les blasons des communes, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite