Accueil > Dordogne > Périgord Vert > Sainte-Trie

Sainte-Trie

Sise sur le plateau de l’Auvézère, le village est bâti avec le grès rouge provenant de son sous-sol. La commune abrite un riche patrimoine historique et architectural composé d’une église romane, de l’abbaye du Dalon, de la motte castrale de l’ancien repaire de Fialeix et de la chapelle Sainte-Madeleine, sainte patronne de la commune.

Selon les sources écrites, le bourg apparaît au haut Moyen Âge.

Il serait le résultat de la réunion d’un lieu de culte des VIIe et IXe siècles, situé au sud du massif forestier, et de deux domaines fonciers dominant le cours d’eau du Dalon : Mureau et Fialeix.

Après l’an 1000, plusieurs familles puissantes s’établissent dans ce domaine forestier, parmi lesquelles les Feletz, futurs seigneurs du repaire noble de Fialeix et bienfaiteurs de l’abbaye de Dalon, fondée en 1114.

Aujourd’hui, Sainte-Trie est une petite commune dynamique qui vit de la polyculture, de l’exploitation forestière et du tourisme, avec la création et le développement de gîtes ruraux.


Commune

  • Nom des habitants : Saint-Trojannais, Saint-Trojannaises
  • Superficie : 1091 hectares
  • Population : 148 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    l’Auvézère, le Dalon

  • Origine du nom et description du blason :

    Sainte-Trie aurait pour origine Troianus , nom latin porté par un évêque de Saintes au VIe siècle, aboutissant ensuite à « Trojan ». Progressivement, le nom s’est féminisé, passant de Saint-Trié à Sainte-Trie. Pendant la Révolution, le village fut rebaptisé « Trie l’Argileuse », en référence à la nature de son sol.


Informations pratiques

Mairie de Sainte-Trie : 05.53.51.79.40

Office du tourisme du Haut Périgord :

1 Place du château, 24160 Excideuil

09.53.68.95.56


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine

À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite