Accueil > Gironde > Libournais > Sainte-Radegonde

Sainte-Radegonde

La commune de Sainte-Radegonde située dans l’Entre-deux-Mers est limitrophe de la commune de Juillac et de celle de Castillon-la-Bataille.

La commune possède un important gisement préhistorique au lieu-dit Vidon. Ce site date du Paléolithique supérieur, il comprend un abri sous roche découvert en 1935.

Au Moyen Âge, des religieux venus de Poitiers sous l’inspiration de sainte Radegonde fondent un petit monastère qui prend son nom. Celle-ci vit au VIe siècle de notre ère en tant que reine des Francs. Elle fonde à Poitiers le monastère Notre-Dame, devenu depuis Sainte-Croix.

Par ailleurs, la tradition attribue aux Templiers la fondation d’un château sur les coteaux de Maumey. Il est probablement détruit en 1312, l’année de la bulle de Clément V qui ordonne l’anéantissement de l’Ordre. Lors de la reconquête française, en 1451, un combat se déroule, semble-t-il, entre Anglais et Français, non loin de la maison noble de Pilets.

Par ailleurs, Sainte-Radegonde, située à proximité de l’ancien itinéraire d’Angoulême à Blasimon, étape du pèlerinage de Saint-Jacques, était, comme le confirme le thème du tympan de son église, une halte possible sur le chemin de Compostelle.

Au XVIIIe siècle, Sainte-Radegonde est décrite comme une paroisse très étendue et fort peuplée, où un quart des habitants sont protestants. Elle fait partie des sept paroisses de la juridiction de Gensac.


Commune

  • Code postal : 33468
  • Nom des habitants : Sainte-Radegondais, Sainte-Radegondaises
  • Superficie : 1248 hectares
  • Population : 438 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    Le nom de la commune provient de sainte Radegonde, sainte mérovingienne d’Aquitaine.


Informations pratiques

Mairie de Sainte-Radegonde : 05.57.40.51.70

Office de tourisme de Bordeaux : 05.56.00.66.00

http://www.bordeaux-tourisme.com

http://www.castillonlabataille.fr/index.php?option=com_content&task=blogcategory&id=18&Itemid=15


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Michel de la Torre (1990). Gironde, guide complet de ses 542 communes, RIS, BibTeX.

Patrick Epron (1998). Dictionnaire de l’origine des noms de lieux en Gironde, RIS, BibTeX.

Max Bonaval Histoire de Gensac de la préhistoire à nos jours, RIS, BibTeX.

Hubert Sion (1994). Carte archéologique de la Gaule, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite