Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Sainte-Radegonde

Sainte-Radegonde

Située au sud-est d’Issigeac, dans la vallée de la Bournègue, la commune de Sainte-Radegonde est créée à proximité d’une bastide anglaise inachevée : Roquépine, fondée au XIIIe siècle près d’un gisement paléolithique.

L’église de Sainte-Radegonde est citée dès 1365, mais on a connaissance de l’existence d’une église romane qui la précède. La présence de quelques maisons en torchis rappelle également l’ancienneté du village qui traverse les siècles en toute discrétion. La commune abrite notamment de nombreuses maisons ou granges à colombages.

À présent, Sainte-Radegonde compte une soixantaine d’habitants. Ses activités sont principalement agricoles.


Commune

  • Superficie : 481 hectares
  • Population : 63 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    Radegundis, ou Radegonde, est le nom de l’épouse de Clothaire Ier, roi des Francs au VIe siècle. Elle devient religieuse en 555 et fonde une abbaye près de Poitiers.


Informations pratiques

Mairie de Sainte Radegonde

Tél. : 05.53.24.04.89 / Fax : 05.53.24.04.89

E-mail : mairie.steradegonde@wanadoo.fr

La mairie est ouverte le vendredi de 13h00 à 18h00.

Office de Tourisme d’Issigeac

Tél : 05.53.58.79.62 / Fax : 05.53.58.79.62

E-mail : si.issigeac@perigord.tm.fr

Site Internet : http://www.perigord.tm.fr/~issigeac/ ou http://issigeac.fr


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Christian Bourrier (1992). Issigeac et son canton, Histoire et toponymie, RIS, BibTeX.

Hervé Gaillard (1997). Carte archéologique de la Gaule, la Dordogne, RIS, BibTeX.

Chantal Tanet, Tristan Hordé (2000). Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite