Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Sainte-Mondane > Sainte Mondane

Sainte Mondane

Sainte Mondane donne son nom au village éponyme. Les éléments connus sur sa vie entremêlent histoire et légende.

Au VIIIe siècle, Amicius, gouverneur d’Aquitaine, entreprend un processus de rationalisation de l’administration des provinces. Un riche couple, Laban et Mondane, y participe et s’installe en Sarladais. Très pieux, ils fondent l’abbaye de Calviac ou Calabre et ont un fils, saint Sacerdos, futur évêque de Limoges. À la mort de son mari, Mondane se retire du monde dans une grotte qui porte son nom.

Une autre légende rapporte qu’elle est si admirative de la vie spirituelle et ascétique de son fils qu’elle ressent un profond dégoût pour les biens matériels. Son mari aurait accepté leur séparation. Elle vit alors plusieurs années dans une grotte et dans la plus austère pénitence. Elle aurait perdu la vue à la mort de son fils et l’aurait recouvrée en touchant son cercueil.

À l’arrivée des Sarrasins, sainte Mondane sort de sa grotte et mène combat. Cependant, elle est massacrée et meurt en martyr sur le tombeau de son fils. Elle est enterrée dans sa grotte-refuge. Dès lors, celle-ci devient au IXe siècle un important lieu de pèlerinage animé de nombreux miracles, selon la légende.

La dépouille de sainte Mondane aurait été recueillie par des fidèles et enterrée auprès de son fils saint Sacerdos. La grotte de Sainte-Mondane est toujours connue pour sa fontaine miraculeuse.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Jean-Luc Aubarbier, Michel Binet, Guy Mandon (1987). Nouveau Guide du Périgord-Quercy, RIS, BibTeX.

, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Fontaine miraculeuse de sainte Mondane

    La fontaine miraculeuse du village de Sainte-Mondane est associée à la sainte et la grotte éponymes, connues au VIIIe siècle.
    Tuée par les Sarrasins (...)

    Dordogne - Sainte-Mondane

Partager cette visite