Accueil > Lot-et-Garonne > Vallée du Lot > Sainte-Livrade-sur-Lot

Sainte-Livrade-sur-Lot

Étant placée près des rives du Lot, la ville est rapidement utilisée comme un port afin de permettre des échanges de marchandises avec d’autres cités portuaires. Ces échanges sont à l’origine du développement de la ville et de sa prospérité actuelle.

La cité apparaît près du Lot dès l’époque gallo-romaine, et elle se développe rapidement.

Au IXe siècle, fut fondé un prieuré de bénédictins, autour duquel la cité se forme. Cependant, le premier bourg de Sainte-Livrade n’est créé qu’à partir du XIe siècle. Si la position de la ville est propice aux échanges commerciaux par voie fluviale, cette même voie constitue également une menace pour d’éventuels assaillants.

Aussi, la ville s’entoure de remparts de fortification. En 1271, Sancta Libverata est qualifiée de villa ou castrum. Une seconde enceinte, est construite à la fin du XIIIe siècle ou au début du XIVème siècle, défendue à l’Est par la Tour du Roy.

En 1570, le prieuré de bénédictins autour duquel s’est construite la cité est détruit par les huguenots. Le bâtiment n’est reconstruit qu’entre le XVIIe siècle et le XVIIIe siècle.

Après la Révolution, le prieuré est divisé en lots, les ailes Nord et Ouest sont reconstruites. Le milieu du XIXe siècle voit l’ouverture d’une campagne de restauration. La rue principale est réaménagée et les maisons et les façades qui l’encadrent sont restaurées.

Grâce au développement de l’industrie agroalimentaire observé au cours du XXe siècle, la ville ne souffre pas de l’exode rural qui touche de nombreux villages du Lot-et-Garonne. La commune vit de son commerce de vins, de grains ainsi que de pruneaux, car elle est le berceau du pruneau d’Agen.

De nos jours, la commune de Sainte-Livrade-sur-Lot est le chef-lieu du canton rural portant son nom. La ville a développé son artisanat et son tourisme, proposant chaque année de nombreuses festivités.


Commune

  • Nom des habitants : Saint-Livradais, Saint-Livradaises
  • Superficie : 3094 hectares
  • Population : 5865 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    le Lot

  • Origine du nom et description du blason :

    Sainte Livrade est une vierge d’Agen, martyrisée au IVe siècle sur les bords du Lot. Autrefois appelée Liberata, elle donne le premier nom de la ville : Sainte-Libérathe , transformé par la suite en Sainte-Livrade-sur-Lot. Sainte Liberata, naquit en Galice au IVème siècle de parents idôlatres. Elle se réfugie en Aquitaine avec ses deux sœurs Quiterie et Gemme. Dénoncée par son père au gouverneur de l’Aquitaine Moderius, elle souffrit son martyr dans la forêt de Montus, près de Tarbes.


Informations pratiques

Mairie de Sainte-Livrade-sur-Lot : 05.53.49.69.00

Office de tourisme de Sainte-Livrade-sur-Lot : 05.53.01.45.88


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Chanoine Durengues Fonds Durengues, RIS, BibTeX.

Auguste Cassany-Mazet (1993). Arrondissement de Villeneuve-sur-Lot, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite