Accueil > Gironde > Médoc > Sainte-Hélène

Sainte-Hélène

Sainte-Hélène est une vaste commune située dans la lande médocaine, centrée sur le bourg et parcourue de nombreux hameaux et lotissements disséminés parmi les pins et les crastes.

Des vestiges attestent d’une occupation ancienne du site. Deux levées de terre, qualifiées de fortins, aujourd’hui arasées, sont situées sur la route de Cordes et aux Tronquats, appelées Lou Castets, c’est-à-dire « le château ». La route antique transversale qui relie à l’époque la Gironde au bassin d’Arcachon et aux Grandes Landes traverse aussi Sainte-Hélène à l’époque romaine. Une craste, ou fossé d’écoulement, porte le nom de Lebade et en conserve le souvenir. Dans les vestiges de l’ancienne église, est aussi découverte une pierre d’autel funéraire gallo-romaine, réemployée et retaillée, provenant d’un cimetière.

L’abbé Baurein ne signale aucune maison noble à Sainte-Hélène, ce que confirme le notaire Hugon qui pour sa part énumère quelques fiefs appartenant aux seigneurs du voisinage. En revanche, ils mentionnent trois chapelles disparues : une aux Fours près de Gémeillan, une à Touriac et une à Condal ou Candale près des Tronquats.

La mémoire populaire conserve deux histoires légendaires, l’une concernant la création de la paroisse, l’autre le combat des Fours au lieu-dit de Sainte-Hélène. Cette dernière débute avec des « parpaillots » ou protestants qui profanent l’église de Saint-Laurent, molestent la population et violent les femmes durant les guerres de Religion. Le conflit se poursuit à Salaunes en bataille rangée au cours de la Fronde, et se continue aux Fours à Sainte-Hélène où les protestants sont taillés en pièce, puis se termine au cimetière de Moulis où sont enterrés les tués médocains.

Avec la fixation des dunes, la lande disparaît et, grâce à Brémontier et Chambrelent à partir de la fin du XVIIIe siècle, une grande forêt de pins la remplace désormais.

La commune de Sainte-Hélène est l’héritière de Sainte-Hélène-de-la-Lande, appelée ainsi pour la différencier de Sainte-Hélène-de-l’Estang, aujourd’hui Hourtin. Avant cela, elle fut également appelée Hélène-de- Saltus, (du latin "silva" qui signifie forêt), en raison de son implantation dans un massif forestier.


Commune

  • Code postal : 33417
  • Nom des habitants : Sainte-Hélénois, Sainte-Hélénoises
  • Superficie : 12500 hectares
  • Population : 1776 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    du nom de la mère de l’empereur Constantin le Grand née vers 250, épouse de Constance Chlore et à l’origine de la légende de la Vraie Croix trouvée lors de travaux d’excavation sur le Golgotha. Elle meurt à Constantinople vers 330.


Informations pratiques

Mairie

1 place du 11 Novembre

33480 Sainte-Hélène

05 56 58 58 22

Office de tourisme le plus proche :

30 rue Carnot

33480 Castelnau-de-Médoc

05 56 58 24 90


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

P. Hugon (1857). Statistique du canton de Castelnau-de-Médoc, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite