Accueil > Gironde > Entre-deux-Mers > Sainte-Croix-du-Mont

Sainte-Croix-du-Mont

Connue pour ses vins liquoreux dont l’appellation porte le nom de la commune, Sainte-Croix-du-Mont est également célèbre en France pour ses huitres fossiles âgées de 22 millions d’années.

Le bourg est construit sur ce banc d’huîtres fossiles, visibles en contrebas du château et de l’église. Accumulées au fond de la mer pendant l’ère tertiaire, entre la fin de l’oligocène et le début du miocène, ces huîtres sont apparues en surplomb de la vallée à la suite des mouvements tectoniques marquant le retrait des eaux et la fin du tertiaire.

Des découvertes fortuites ont mis au jour des établissements gallo-romains aux lieux-dits d’Aubiac, Le Peyrat et Quinquin, situés au pied du coteau, à proximité du fleuve. Les premiers domaines agricoles remontent à cette période, marquée par le défrichement des coteaux et la culture des vignes.

La présence anglaise, qui s’étend de 1153, année du mariage d’Aliénor d’Aquitaine avec Henri de Plantagenêt, futur roi d’Angleterre, à 1453, date de la bataille de Castillon, est une période prospère pour le bourg, qui trouve un débouché régulier pour ses vins, acheminés par le port du Peyrat vers de nombreuses destinations, notamment l’Angleterre.

Cela explique probablement la fidélité des seigneurs de Tastes pour le roi d’Angleterre. Leur château, édifié sur les coteaux au XIVe siècle, domine la vallée. Cette forteresse, qui existe toujours, passe en de nombreuses mains à partir du XVe siècle.

Sainte-Croix-du-Mont vit essentiellement de la viticulture, grâce à son vignoble de 450 hectares (plus de la moitié de la surface totale de la commune) dont l’appellation est très réputée.

Galerie photo

En contrebas de l'église et du château de Tastes Huîtres fossiles Huîtres fossiles Huîtres fossiles Huîtres fossiles

Commune

  • Code postal : 33392
  • Nom des habitants : Montécruciens, Montécruciennes
  • Superficie : 898 hectares
  • Population : 844 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    D’une croix qui aurait été située sur le mont, le point le plus élevé du village, et aurait servi de repère aux voyageurs, ou d’un reliquaire –aujourd’hui disparu- qui aurait contenu un morceau de la Croix.


Informations pratiques


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine, lessentiersdedionysos
Sources

Catherine de Gabory (1976). Cadillac : Aspects connus et méconnus d’un canton, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite