Accueil > Pyrénées-Atlantiques > Béarn > Sainte-Colome

Sainte-Colome

Nichée sur l’ancien glacier d’Ossau, Sainte-Colome surplombe Arudy et la plaine du Ney. Depuis son centre, constitué de belles demeures béarnaises anciennes, s’offre une vue panoramique exceptionnelle sur la chaîne des Pyrénées.

Sainte-Colome occupe un emplacement stratégique, qui vaut à son site d’être très tôt occupé, ainsi qu’en attestent ses grottes préhistoriques. Durant l’Antiquité, une voie romaine transite par son territoire. Plus tard, au Moyen Âge, c’est le Cami dou Senhou , "le chemin du Seigneur" qui conduit les pèlerins en route vers Saint-Jacques-de-Compostelle sur les terres de Sainte-Colome. La commune est ainsi citée dès 1100 sous le nom de Sancta-Colomba.

En 1385, le village est l’un des plus importants de la vallée d’Ossau, avec une centaine de foyers. Durant les XIIe et XIIIe siècles, la forte personnalité des seigneurs du lieu se manifeste par des expéditions punitives menées contre des communes limitrophes.

Plus tard, au XVIIe siècle, une épidémie de peste est particulièrement dévastatrice pour le village, qui perd alors de son importance.

Aujourd’hui, le bourg est formé de fermes et de maisons ossaloises typiques, alignées le long de ruelles étroites. La structure architecturale de l’ensemble est destinée à protéger le village et ses habitants des excès climatiques ainsi que de possibles envahisseurs.

L’économie de la commune est essentiellement orientée vers l’agriculture et l’élevage ainsi que vers l’horticulture. Des carrières de marbre, aujourd’hui fermées, subsistent sur le territoire de Sainte-Colome.


Commune

  • Nom des habitants : Saint-Colomois, Saint-Colomoises
  • Superficie : 935 hectares
  • Population : 268 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    Le nom de la commune est une déformation de Sainte-Colombe, nom commun à une trentaine de villages français. Ce nom vient de sainte Colombe, jeune fille martyre au IIIe siècle.


Informations pratiques

Mairie de Sainte-Colome : 05 59 05 62 65

Office de tourisme d’Arudy : 05 59 05 77 11


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Lucienne Couet-Lannes (1968). Sainte-Colome, un village béarnais, RIS, BibTeX.

Jean Bonnefous, Raoul Deloffre (1996). Dictionnaire des châteaux et fortifications des Pyrénées-Atlantiques, RIS, BibTeX.

Hubert Dutech (2003). Lo Noste Béarn, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite