Accueil > Lot-et-Garonne > Agenais > Sainte-Colombe-en-Bruilhois

Sainte-Colombe-en-Bruilhois

Avantageusement situé au sommet d’un coteau dominant la vallée de la Garonne, Sainte-Colombe-en-Bruilhois a probablement été occupé dès l’époque gallo-romaine.

Cependant la découverte en 1975 d’une grotte préhistorique comprenant des restes d’animaux et des outils en pierre, ainsi que la présence d’un menhir sur le bord du chemin de Mourrins, témoignent d’une occupation humaine plus ancienne.

Au bas Moyen Âge, le village se développe tout autour de l’église romane. Il bénéficie alors d’une jurade, c’est-à-dire d’une assemblée de douze jurés ou jurats choisis par la population et dont certains sont consuls.

Au XIIIe siècle, une charte seigneuriale permet aux habitants d’élire eux-mêmes leurs consuls. Les habitants de Sainte-Colombe jouiront de ce droit jusqu’au XVIIe siècle : le seigneur se réserve le droit d’élire les consuls, entraînant la fin de l’indépendance de la commune. La jurade disparaît définitivement avec l’instauration de la première République en 1792.

Le village de Sainte-Colombe-en-Bruilhois possède un riche patrimoine médiéval composé d’une nécropole mérovingienne et de trois églises romanes. L’une d’elles servit notamment d’hôpital au XIIe siècle pour les pèlerins en route pour Saint-Jacques-de-Compostelle.


Commune

  • Nom des habitants : Sainte-Colombins, Sainte-Colombines
  • Superficie : 2115 hectares
  • Population : 1650 habitants (1999)

Informations pratiques

Mairie de Sainte-Colombe-en-Bruilhois : 05.53.67.86.70

site internet de la ville : www.ville-stecolombeebbruilhois.fr


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Office de tourisme, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite