Accueil > Lot-et-Garonne > Marmandais > Sainte-Bazeille

Sainte-Bazeille

L’occupation ancienne du site de Sainte-Bazeille s’explique par sa position géographique stratégique, en haute plaine au-dessus de la Garonne.

Les découvertes archéologiques ont en effet relevé la présence des hommes dès le Ve siècle avant Jésus-Christ. Le site prend une plus grande importance sous l’Antiquité, les Romains faisant de la cité une municipe. Ils y établissent une place forte, ceinte de murs. Le bourg antique est détruit au temps des invasions. Il est également ébranlé par quelques tremblements de terre.

Il ne reprend son développement qu’à partir du XIIe siècle, époque à laquelle trois églises sont construites, l’église Sainte-Bazeille au nord, la chapelle Marie-Madeleine à l’intérieur du village et l’église Saint-Pey d’Aaron à l’est. Un péage est installé sur le fleuve et un beffroi est édifié près de la chapelle Marie-Madeleine pour surveiller le trafic fluvial.

Sainte-Bazeille n’est pas épargnée par les guerres. Ainsi, elle oscille entre camp français et anglais lors de la guerre de Cent Ans. Pendant les guerres de Religion, elle devient une cité acquise au protestantisme. Elle ne retrouve le calme qu’au XVIIe siècle.

Son expansion se poursuit au XIXe siècle. L’arrivée du chemin de fer entraîne l’installation de nombreuses industries qui contribuent à son essor économique. La municipalité entreprend des travaux qui définissent un nouveau plan pour la ville, dans l’esprit de ce que réalise le baron Haussmann à Paris.

Depuis les années 1960, Sainte-Bazeille connaît une nouvelle phase d’essor. De nouveaux quartiers sont construits pour y faire face. Son économie est notamment tournée vers la culture de la vigne, les cultures légumières (salades poireaux) et fruitières (fraises, pêches, pommes).


Commune

  • Nom des habitants : Bazeillais, Bazeillaises
  • Superficie : 2067 hectares
  • Population : 2955 habitants (2008)
  • Cours d'eau :

    la Garonne, la Gupie

  • Origine du nom et description du blason :

    Sainte-Bazeille tire son nom d’une vierge martyrisée au cours du IIe siècle par le gouverneur de Galice, son père.


Informations pratiques

Mairie de Sainte-Bazeille : 05.53.94.40.28

Office de tourisme de Marmande : 05.53.64.44.44


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Chanoine Durengues Fonds Durengues, RIS, BibTeX.

M. Amen et M. Maillé (1993). Le Lot-et-Garonne. Géographie du département, RIS, BibTeX.

Brieuc Fages (1995). Carte archéologique de la Gaule, le Lot-et-Garonne, RIS, BibTeX.

(1984). “Églises paroissiales et bourgs dans le diocèse d’Agen”, in Revue de l’Agenais, RIS, BibTeX.

Jacques Dubourg (1993). Sainte-Bazeille à travers les siècles, RIS, BibTeX.

Société académique d’Agen (1893). “Bibliographie régionale”, in Revue de l’Agenais, RIS, BibTeX.

Valéry d’Amboise (1997). Dictionnaire d’Amboise, Aquitaine, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite