Accueil > Landes > Adour Chalosse > Saint-Yaguen

Saint-Yaguen

Saint-Yaguen vit au rythme des trafics fluviaux de la Midouze, mis au service de l’exploitation forestière depuis le XIXe siècle.

À l’époque où elle constitue une étape du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, Saint-Yaguen dépend de la vicomté de Tartas. Au début du XIVe siècle, elle est annexée par les Albret. Elle leur appartient jusqu’au XVIIIe siècle, où elle est régie par le fonctionnement de la sénéchaussée.

Depuis toujours, le développement de Saint-Yaguen et la vie du village reposent sur les trafics fluviaux le long de la Midouze : halage, stockage de marchandises, etc.

En 1857, Napoléon III lance une politique de reboisement par enrésinement des Landes. Dès lors, l’économie de Saint-Yaguen repose sur l’exploitation de la forêt et les scieries.

Les quelques bénéfices engrangés à la suite de ce changement permettent notamment de restaurer l’église en 1871.


Commune

  • Nom des habitants : Saint-Yaguenois, Saint-Yaguenoises
  • Superficie : 3759 hectares
  • Population : 510 habitants (2006)
  • Cours d'eau :

    la Midouze et le Bez

  • Origine du nom et description du blason :

    Saint-Yaguen, dont le nom provient de Saint-Jacques, constitue durant le Moyen Âge une étape pour les pèlerins sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, d’où son toponyme.


Informations pratiques

Mairie de Saint-Yaguen : 05.58.44.76.67


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Bénédicte Boyrie-Fénié (2005). Dictionnaire toponymique des communes, Landes et bas-Adour, RIS, BibTeX.

Serge Pacaud (2004). Patrimoine landais : Villages et Visages des Landes au début du XXe siècle, RIS, BibTeX.

David Chabas (1970). Villes et villages des Landes, RIS, BibTeX.

, Site du Pays tarusate, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite