Accueil > Gironde > Entre-deux-Mers > Saint-Sulpice-de-Guilleragues

Saint-Sulpice-de-Guilleragues

Étendue sur un territoire légèrement vallonné, la commune de Saint-Sulpice-de-Guilleragues est marquée par la présence d’un important château fort remanié à la Renaissance.

L’église de la paroisse est construite au XIIe siècle. Comme beaucoup d’autres dans le secteur, elle fait l’objet de fortifications dans les siècles qui suivent, notamment par l’installation d’échauguettes défensives.

Guilleragues possède au Moyen Âge deux châteaux importants : le château de Cazes serait fondé au XIIIe siècle par les Bénédictins de La Réole ; quant au château de Guilleragues, il date des XIIe et XVIe siècles et appartient aux XVIe et XVIIe siècle aux Lavergne de Guilleragues.

Selon l’histoire locale, Jean-Gabriel Lavergne de Guilleragues, ambassadeur de Louis XIV en Turquie, y rédige Les Lettres portugaises , précurseur du roman épistolaire. Plus tard, Augier de Lavergne, vicomte de Guilleragues et chef des gardes du corps du comte d’Artois, futur Charles X, propriétaire du château durant la Révolution, figure également parmi les seigneurs les plus illustres du territoire.

La commune de Saint-Sulpice-de-Guilleragues, rurale, se consacre à la polyculture, et notamment à la viticulture.


Commune

  • Code postal : 33481
  • Nom des habitants : les Saint-Sulpiciens, Saint-Sulpiciennes
  • Superficie : 659 hectares
  • Population : 227 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    Le nom de la commune vient du saint éponyme. Le blason des Lavergne de Guilleragues représente deux lions encadrant un parchemin.


Informations pratiques

Mairie de Saint-Sulpice-de-Guilleragues : 05.56.61.80.17

Office de tourisme du Monségurais :05.56.61.89.40.

http://tourisme-monsegur.fr/


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Jacques Gardelles (1985). Le Guide des Châteaux de France : 33 Gironde, RIS, BibTeX.

Édouard Guillon (1868). Les Châteaux historiques et vinicoles de la Gironde, RIS, BibTeX.

(1972-2001). Bulletin archéologique et historique du Monségurais, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite