Accueil > Landes > Adour Chalosse > Saint-Sever

Saint-Sever

Chef-lieu de canton, Saint-Sever domine sur une hauteur la vallée de l’Adour. La commune est située au sud de Mont-de-Marsan, sur les bords de l’Adour et son territoire est traversé par le Gabas, l’un de ses affluent.

Saint-Sever est une ville très ancienne comme l’attestent des vestiges préhistoriques et gallo-romains.

Au VIIIe siècle, la commune se nomme Mont-de-Lannes et cela jusque vers 950. En 988, Guillaume Sanche, duc de Gascogne, fonde un monastère et il en est le premier abbé. La ville proprement dite est édifiée aux Xe et XIe siècles autour du tombeau de saint Sever martyrisé au Ve siècle. Durant le Moyen Âge, la ville fait figure de capitale régionale. C’est là que résident pendant plusieurs générations les ducs d’Aquitaine. C’est également une importante place forte dans les Landes.

Citons un important document historique venant de Saint-Sever : le manuscrit de l’Apocalypse ou Apocalypse de Saint-Sever . Il est écrit par Gregori Montaner, abbé de Saint-Sever entre 1028 et 1072. Le précieux recueil est aujourd’hui conservé à la Bibliothèque Nationale de France à Paris.

Les grands conflits des siècles suivants n’épargnent pas Saint-Sever. En 1569, les troupes protestantes de Montgomery saccagent complètement la cité. Au XVIIIe siècle, les mécontentements des paysans dont on veut augmenter les impôts, les rivalités entre le pouvoir royal et celui des princes de sang, font de la ville un lieu de combats incessants. Les enceintes de la ville sont ainsi détruites, ne résistant pas aux assauts successifs.

En 1793, à la Révolution, la commune prend le nom de Mont-Adour. Le calme revenu, la ville se développe et l’on y trouve toutes sortes d’artisans comme des drapiers, potiers, cloutiers, couteliers, tailleurs, poêliers, ou autres marbriers. Mais ces métiers disparaissent peu à peu pour laisser la place à une économie d’avantage tournée vers le tourisme.

Les paysages de Saint-Sever, vallonnés, et contrastant avec le reste des Landes attirent les amateurs de tourisme vert, et chaque samedi, un grand marché organisé sur la place de la Tour du Sol accueille bon nombre de communes voisines.


Commune

  • Nom des habitants : Saint-Severins, Saint-Severines
  • Superficie : 4916 hectares
  • Population : 4455 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    l’Adour

  • Origine du nom et description du blason :

    Le nom de Sever vient du latin Severum , nom du saint martyrisé en 409 par les Vandales.


Informations pratiques

Mairie de saint-Sever : 05.58.76.00.02

http://www.saint-sever.fr

Office du tourisme de Saint-Sever, place Tour du Sol, 40500 Saint-Sever. Téléphone : 05.58.76.34.64.

http://www.saint-sever.fr/tourisme_office.htm


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

David Chabas (1970). Villes et villages des Landes, RIS, BibTeX.

Serge Pacaud (2004). Patrimoine landais : Villages et Visages des Landes au début de XXe siècle, RIS, BibTeX.

Bénédicte Boyrie-Fénié (2005). Dictionnaire toponymique des communes, Landes et bas-Adour, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite