Accueil > Gironde > Haute-Gironde > Saint-Seurin-de-Cursac

Saint-Seurin-de-Cursac

Etablie sur une route allant vers Blaye, la commune de Saint-Seurin-de-Cursac se développe notablement à la fin du XXe siècle, avec des zones d’habitat pavillonnaire. Elle conserve des traces de son lointain passé, notamment de l’époque gallo-romaine.

Le territoire de la commune est habité depuis la période Paléolithique. En effet, de nombreux vestiges découverts, notamment sur la propriété de la famille Martin, l’attestent.

De plus, à l’époque gallo-romaine, une voie antique allant de Saintes à Blaye passe au nord-ouest de la butte de La Garde-Roland. Effectivement, à cet endroit et également à Peylon, des monnaies et des tessons de céramique gallo-romains sont mis au jour au XXe siècle. En outre, un chapiteau corinthien en marbre gris, d’époque mérovingienne, remployé en bénitier dans l’église, prouve que le site reste occupé au déclin de l’Empire romain.

Une légende rapporte que les quatre fils Aymond séjournent à La Garde-Roland et que Charlemagne y enterre son neveu Roland, événement d’où provient le nom du lieu-dit.

D’ailleurs, la Garde-Roland et Peylon sont déjà dotés de mottes castrales au Moyen Âge, mais dans les siècles suivants, aucun château ou maison noble d’importance n’est signalé. Seule une demeure est mentionnée aux Andiottes au début du XVIIe siècle, à l’emplacement de l’actuel château de ce nom.

Pour ce qui concerne l’église de la paroisse, le plus ancien édifice est connu, remonte au XIIe siècle. De cette époque, il ne reste actuellement peu de traces. En effet, cette église est agrandie et modifiée plusieurs fois au fil des siècles, au gré de la croissance démographique et économique du village. Aussi, au XIVe siècle, la paroisse est-elle mentionnée sous le nom de Santus Severinus de Cursiaco.

Les principales activités de Saint-Seurin-de-Cursac sont aujourd’hui tournées vers l’artisanat et le commerce ; elle conserve aussi de beaux vignobles.


Commune

  • Code postal : 33405
  • Nom des habitants : les Severinois, Severinoises
  • Superficie : 235 hectares
  • Population : 761 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    du nom du saint patron, Seurin, évêque de Bordeaux, et de Cursiacus ou Curciacus, dérivé du gentilice Curtius.


Informations pratiques

Mairie de Saint-Seurin-de-Cursac : 05.57.42.93.71

Office de tourisme du canton de Blaye : 05.57.42.12.09


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

(1988). “Saint-Seurin-de-Cursac”, in Dumas Saint-Etienne (édité par), Les Cahiers du Vitrezay, RIS, BibTeX.

Emile Bellemer (1886). Histoire de la ville de Blaye depuis sa fondation par les Romains jusqu’à la captivité de la Duchesse de Berry, RIS, BibTeX.

Birolleau-Brissac (1968). Histoire de Blaye, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite