Accueil > Lot-et-Garonne > Dropt > Saint-Quentin-du-Dropt

Saint-Quentin-du-Dropt

Au Moyen Âge, Saint-Quentin-du-Dropt appartient aux grandes familles seigneuriales de la région, comme en témoigne la présence d’un château sur le territoire.

Aux XIIIe et XIVe siècles, le village est rattaché au fief de Caumonts qui appartient d’abord aux seigneurs du même nom puis aux ducs de Lauzun et de la Force.

Ensuite, en 1496, Saint-Quentin-du-Dropt est mentionné en tant que fief de Barthélemy Le Bigot. La paroisse, qui appartient à l’évêché de Sarlat, s’agrandit au XVIIe siècle, par l’annexion du prieuré et de la paroisse de Saint-Front, situés au nord du Dropt.

Le village de Saint-Quentin-du-Dropt conserve une église du XVe siècle et un château de la Renaissance classé Monument Historique. Ces vestiges architecturaux témoignent de la vitalité de la ville sous l’Ancien Régime.

En outre, en 1853, les échanges commerciaux se trouvent encore améliorés lors du remplacement du vieux pont de Cause par un nouvel appareil plus solide.


Commune

  • Nom des habitants : Saint-Quentinois du Dropt, Saint-Quentinoises du Dropt
  • Superficie : 1190 hectares
  • Population : 175 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    le Dropt

  • Origine du nom et description du blason :

    Le nom de la paroisse vient de son saint Patron, Quentin, martyr du IIIe siècle.


Informations pratiques

Mairie de Saint-Quentin du Dropt : 05.53.36.81.76 / Office de tourisme de Castillonnès : 05.53.36.87.44


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Valéry d’Amboise (1997). Dictionnaire d’Amboise, Aquitaine, RIS, BibTeX.

Lucien Lescou (1991). Communes et lieux-dits du canton de Castillonnès : étymologie et histoire, RIS, BibTeX.

Chanoine Durengues Fonds Durengues, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite