Accueil > Dordogne > Périgord Vert > Saint-Privat-des-Prés

Saint-Privat-des-Prés

Des silex trouvés sur le territoire de la commune datent de l’Âge du cuivre. À l’époque gallo-romaine, de grands axes de circulation sont créés et le travail agricole s’intensifie.

Le sous-sol du village regorge de souterrains, appelés cluzeaux, constitués de salles basses reliées par des couloirs. C’est un exemple unique en Dordogne. Parallèlement aux cluzeaux, on trouve d’autres structures souterraines : les fosses, remplies de débris de céramique et d’objets usuels détériorés.

Au Moyen Âge, la commune se forme autour de l’église et il semble qu’elle soit hors châtellenie, c’est-à-dire sans seigneur féodal, du fait d’une activité religieuse forte.

Au XVIe siècle, le village est un bastion catholique face à des voisins plutôt tournés vers le protestantisme. À la fin des guerres de Religion, il perd ses privilèges ecclésiastiques qui ont assuré jusque-là sa prospérité.

Le XIXe siècle est une période de construction. Sur la route principale reliant Ribérac à Saint-Aulaye, les façades des maisons datent de cette époque, alors que les demeures les plus anciennes sont regroupées autour de l’église romane. Au cours de ce même sicècle, le directeur des Postes obtient l’ajout de « des Prés » afin de ne pas confondre avec Saint-Privat en Corrèze.

La commune de Saint-Privat-des-Prés expose les objets de son patrimoine dans un musée retraçant la vie d’autrefois.


Commune

  • Nom des habitants : Saint-Privatois, Saint-Privatoises
  • Superficie : 1963 hectares
  • Population : 619 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    Le village se développe autour d’un prieuré bénédictin dont le nom latin de l’église, Sanctus Privatus, apparaît en 1180. Privatus signifie « simple citoyen » en romain, mais il s’agit aussi du nom d’un évêque de Mende au IIIe siècle. Ensuite, Saint Privat d’Aubeterre est cité en 1760.


Informations pratiques

Mairie de Saint-Privat-des-Prés : 05.53.91.22.87

http://www.stprivatdespres.com

Office de tourisme de Saint-Aulaye : 05.53.90.63.74

www.saint-aulaye.com


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Documentation locale, RIS, BibTeX.

Janine Faure (2001). Saint-Aulaye et son canton, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite