Accueil > Pyrénées-Atlantiques > Pays Basque > Saint-Pierre-d’Irube

Saint-Pierre-d’Irube

La commune de Saint-Pierre-d’Irube se situe dans la province du Labourd et fait partie du Pays Basque, dans une zone privilégiée au-dessus des barthes marécageuses du ruisseau de Hillans.

Le site est occupé depuis la Préhistoire, comme le prouve l’exploration d’abris sous roches. La découverte de tessons de céramique près du Bastet permet d’attester une occupation du site suivie jusqu’à l’époque gallo-romaine.

Au Moyen Âge, le premier peuplement porte le nom d’Iruber. Au début du XIIe siècle, les premiers établissements agricoles s’installent et donnent naissance à la paroisse en 1249. De nombreuses familles nobles de Bayonne se font ensuite construire des propriétés à Saint-Pierre participant ainsi au développement de la ville.

Cela engendre toutefois des problèmes de juridiction, puisque Bayonne étend son contrôle sur la pêche et le commerce sur l’Adour. Il faut attendre 1832 pour que les limites entre les deux communes soient fixées.

Sous l’Ancien Régime, la paroisse est administrée par un maire-abbé et quatre jurats. En 1813, la commune est le lieu d’une bataille entre les troupes de Soult et l’armée anglo-portugaise de Wellington.

La commune de Saint-Pierre-d’Irube bénéficie de nombreux points de vue et belvédères (Arrapidia, Elorrimendi) qui permettent d’apprécier le paysage et d’observer le lieu de la célèbre bataille.


Commune

  • Nom des habitants : Saint-Pierrots, Saint-Pierrotes, en basque Hiriburutar
  • Superficie : 768 hectares
  • Population : 3873 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    Le nom de la commune provient du basque Irubar. Hiriburu est le nom basque de Saint-Pierre-d-’Irube, apparu dans les archives au début du XVIIe siècle.

    Les armes de la commune ont été adoptées en 1987 et se décrivent ainsi « d’or au chevron d’azur chargé de trois coquilles de limaçons du champ, accompagné d’une pointe d’une hydre sinople à quatre têtes lampassées de gueules dont l’une est en partie tranchée et ensanglantée de gueules, et en chef de deux canons adossés de sable. » Le chevron dessine le « mont » de saint Pierre, l’hydre évoque la légende du dragon de Lissague, les canons rappellent la bataille de Wellington contre les troupes de Soult et les escargots représentent la confrérie du « Petit Gris ».


Informations pratiques

Mairie de Saint-Pierre-d’Irube

64990 SAINT-PIERRE-D’IRUBE

05.59.44.15.27

www.saintpierredirube.fr


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Hubert Lamant-Duhart (1997). Armorial du Pays Basque, RIS, BibTeX.

Gilbert Desport (1992). Saint-Pierre-d’Irube, RIS, BibTeX.

Jean-Baptiste Orpustan (2006). Nouvelle Toponymie basque, RIS, BibTeX.

Georges Fabre (1994). Carte archéologique de la Gaule, Pyrénées-Atlantiques, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite